• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le poids du prix de l'essence sur les professionnels de la route haut-viennois

© Max PPP. Lionel Vadam
© Max PPP. Lionel Vadam

La journée de mobilisation pour protester contre le prix des carburants s'organise. En Limousin, 7 blocages sont d'ores et déjà prévus pour le 17 novembre. Les professionnels de la route, comme les ambulanciers,  expliquent souffrir fortement de cette situation. 

Par Angélique Martinez

La grogne monte partout en France chez les automobilistes avec le mouvement des "gilets jaunes". 
 

L'inquiétude et la colère des professionnels de la route


Les professionnels du transport font également part de leur désarroi. Les ambulanciers par exemple, une profession très impactée par la hausse des prix du carburant. Ils n'ont pas d'autres choix que de prendre la route mais ils se disent pris à la gorge. 

A Couzeix dans la Haute-Vienne, Christophe Duprat est ambulancier. Sa société possède une douzaine de véhicules qui parcourt 600 000 kms par an. Passer à la pompe en ce moment c'est le cauchemar de ce chef d'entreprise. Comment absorber ce coût supplémentaire ? Difficile de répondre à cette question. Dans la région, le litre de gazole avoisine les 1euro et 57 centimes, il faut donc trouver des solutions.

"Un plein c'est un peu plus de 100 euros. Avant c'était 20 % moins cher"
 

Christophe Duprat n'a qu'un seul et unique conseil à donner à ses salariés. Celui de rouler doucement, lever le pied, moins appuyer sur le champignon ! Mais cette solution est loin d'être miraculeuse surtout en zone rural où les ambulances avalent des centaines de kilomètres par jour. 

Même constat pour les taxis médicaux. Dans la campagne limousine, le prix de la course ne peut être augmenté et portant ces véhicules parcourt en moyenne 500 kilomètres par jour avec un plein de gazole toutes les 48 heures. 

Toutes ces professions commencent sérieusement à réfléchir à un passage aux véhicules hybrides ou à l'électrique. Mais cela a un coût certain.


Rapprocher le gazole du prix de l'essence

De décembre à février 2018, le prix à la pompe est passé en moyenne de 1.27 euros à 1.43 euros. Et ce n'est pas terminé. La fiscalité va pénaliser le gazole jusqu'en 2022 pour le rapprocher du prix de l'essence. 
 
France 3 Limousin - La grogne des ambulanciers et des taxis médicaux pour les prix du carburant - 06/11/2018
Reportage d'Antoine Wernert, Margaux Blanloeil, Marion Haranger. Liste des intervenants : Christophe Duprat, ambulancier. Alexandre Gyurits, chauffeur de taxi médical





 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

le Préfet des Pyrénées-Atlantriques, Gilbert Payet

Les + Lus