Cet article date de plus de 4 ans

Découvrez le patrimoine rural du Limousin : épisode 3

Une idée de balade en Haute-Vienne, à Magnac-Bourg pour y découvrir des épis de faîtage, à Meuzac où d'étranges os poussent sur les murs et à Coussac-Bonneval où se dresse, devant la mairie, une lanterne des morts...
Les épis de faîtage de Magnac-Bourg en Haute-Vienne
Les épis de faîtage de Magnac-Bourg en Haute-Vienne © Martial Codet-Boisse
Le village de Magnac-Bourg en Haute-Vienne dispose de plus de 200 épis de faîtage répartis sur la commune. Des sculptures en céramique disposées depuis le 18e siècle sur les toits, ayant une fonction décorative et prouvant l'ascension sociale du propriétaire.
Un épi de faîtage sur un toit du village de Magnac-Bourg
Un épi de faîtage sur un toit du village de Magnac-Bourg © Martial Codet-Boisse
Autre curiosité, toujours à Magnac-Bourg, des croix en quartz blanc sur certaines fermes dont la signification s'est perdue au fil du temps...Un peu plus loin, à Chavagnac sur la commune de Meuzac, de vrais os d'animaux dépassent d'une façade. Ils servaient à accrocher la treille pour y faire courir la vigne.
Fémur de bovin dépassant d'un mur à Meuzac
Fémur de bovin dépassant d'un mur à Meuzac
A Coussac-Bonneval, juste face à la mairie, à l'emplacement de l'ancien cimetière se dresse une lanterne des morts, un monument du 12e siècle de 6 mètres de haut.
La lanterne des morts de Coussac-Bonneval
La lanterne des morts de Coussac-Bonneval
durée de la vidéo: 02 min 51
Patrimoine rural du Limousin : épisode 3 ©France 3

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture tourisme économie loisirs sorties et loisirs