VIDÉO. Émission spéciale "Mégafeux" : retour sur les pompiers limousins qui ont aidé les soldats du feu girondins

Publié le

Les feux ont ravagé 30 000 hectares de forêt cet été en Gironde. Emission spéciale "Mégafeux, un défi pour demain" à 21h ce lundi 7 novembre sur France 3 Nouvelle-Aquitaine. Retour sur ces nombreux pompiers du Limousin qui ont prêté main forte à leurs confrères girondins.

Quatre mois après les gigantesques incendies qui ont ravagé 30 000 hectares de forêt en Gironde l'été 2022, France 3 Nouvelle-Aquitaine revient sur ces événements lors d'une émission spéciale ce lundi 7 novembre à 21h.

Quels soutiens aux sinistrés des incendies ? Comment la sylviculture peut faire face à de tels feux ? Comment prévenir ce type de sinistres à l'avenir ? Autant de questions abordées lors de cette émission spéciale "Mégafeux : un défi pour demain"..

Des pompiers limousins sur le front

Alors que les feux ravageaient la forêt girondine, de nombreux pompiers du Limousin sont intervenus à Landiras pour seconder les soldats du feu aquitains. Retour d'expérience avec le lieutenant Francis Alloncle, chef du centre de secours des pompiers de Saint-Junien, interrogé par Jérôme Piperaud dans notre JT midi de ce 7 novembre. 

  • Quatre mois après ? 

"Au quotidien, on est absorbés par d'autres événements. Quand on y repense, c'est quelque chose qui marque forcément. Ce qui me marque le plus, c'est cet appel à vigilance à chaque instant. Il n'y a pas d'intervention banale. Cela nous montre que l'on peut se faire vraiment surprendre même dans les cas les plus inattendus."

  • Qu'est ce qui vous a le plus frappé à Landiras ?

"L'impuissance. On est habitués à traiter les interventions en quelques heures, quelques jours. Là, on se rend compte que c'est un événement qui va durer. Il y a vraiment un sentiment d'impuissance."

  • Que faire pour mieux protéger les forêts ?

"A chaque événement, on a un retour d'expérience sur lequel on étudie ce qui s'est produit. Des scientifiques nous aident à développer des techniques d'intervention, du matériel. Une chose est certaine, c'est qu'il va falloir anticiper ces événements de plus en plus. Comme à chaque événement, on est obligés de s'adapter."

  • Le Limousin est-il à l'abri de ces mégafeux ?

"La végétation est différente. On a beaucoup plus de feuillus. On a certes des pins mais la végétation est relativement verte chez nous. Cependant, il faut s'attendre à ce type d'événements, pas aussi important mais il faut que l'on s'y prépare."

  • Ces feux ont-ils suscité des vocations ?

"Non, en Haute-Vienne nous n'avons pas été assez impactés pour que cela suscite des vocations. Je n'ai pas reçu plus de demandes de recrutement au centre de secours."

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité