Handball féminin : les Panthères de feu de Saint-Junien visent la montée

Publié le Mis à jour le
Écrit par RD avec Jérôme Piperaud
Wendy Lawson, avec son expérience du haut-niveau, est une recrue de choix pour le ROC-ASSJ
Wendy Lawson, avec son expérience du haut-niveau, est une recrue de choix pour le ROC-ASSJ © F3 Limousin

La page sport de cette semaine vous emmène à la rencontre de l’équipe féminine de handball du ROC-ASSJ (Rochechouart-Saint-Junien). Ayant manqué de peu la montée en Division 2 l’an dernier, les Panthères de feu sont plus déterminées que jamais.
 

Cinq entraînements par semaine : les handballeuses du ROC-ASSJ ne font pas semblant. Il faut dire que les Panthères de feu ont la hargne : évoluant pour la quatrième fois d’affilée en Nationale 1, la troisième division française, elles se verraient bien monter en Division 2.

Les joueuses de Nicolas Pasquier ont d’autant plus la rage de vaincre qu’elles ont touché leur rêve du doigt la saison dernière, échouant en juin à la 3ème place du championnat. Mathilde Vernet, qui porte les couleurs du ROC-ASSJ depuis cinq ans, a tiré les leçons de cette occasion ratée :
 

On était premières à la mi-saison et au final on n’est pas monté donc tout peut changer, une saison c’est très long. On a encore cet espoir de monter, il ne faut jamais rien lâcher, ce n’est pas dans l’esprit du club de toute façon, mais on va essayer d’être beaucoup plus régulières que l’année dernière, c’est ça qui nous a manqué pour finir la saison en beauté.

 
Handball féminin : les Panthères de feu de Saint-Junien visent la montée ©France 3 Limousin


Finir en beauté, c’est l’objectif cette année, mais il faudra mettre les bouchées doubles. Car les règles ont changé : désormais, seule la première équipe du championnat accède à l’échelon supérieur.
 

"Culture de l'exigence"


Dans la bataille à venir, le club de Rochechouart-Saint-Junien pourra compter sur sa nouvelle recrue : Wendy Lawson, 27 ans, 1,90m. Ancienne joueuse pro à Nantes, elle a notamment porté cinq fois le maillot de l’équipe de France.

"Elle apporte quelque chose qui manquait peut-être, c’est une culture de l’exigence au quotidien, la notion du détail à l’entraînement et en match. Ne pas se satisfaire d’une victoire mais voir ce qu’on peut faire de mieux à chaque fois", commente Nicolas Pasquier.

Mais le groupe a d’autres atouts, à commencer par sa cohésion, tant à l’extérieur que sur le terrain. Sans oublier son public : 700 supporters en moyenne les soirs de match, l’une des meilleures affluences du championnat.


 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.