• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Haute-Vienne : chiens et athlètes se préparent pour le Championnat du monde de Canicross

Le chien et le sportif sont attachés par un harnais lors des courses de canicross. / © Samuel Chassaigne
Le chien et le sportif sont attachés par un harnais lors des courses de canicross. / © Samuel Chassaigne

Les 5 et 6 octobre 2018 aura lieu le Championnat du monde de Canicross en Pologne. Plusieurs coureurs de la Haute-Vienne et leurs chiens ont été sélectionnés pour ce grand rendez-vous du sport canin.

Par Ariane Pollaert

Un harnais, mais surtout une grande confiance mutuelle : c’est ce qui relie chaque sportif à son chien lors des courses de canicross. Le maître et son animal sont attachés pour courir ensemble sur plusieurs kilomètres. La discipline se décline aussi avec un VTT.

L’équipe de France est sur le départ pour le championnat du monde de cette discipline, qui aura lieu dans le village de Lubieszów, en Pologne, les 5 et 6 octobre 2018. Parmi les sept sélectionnés, quatre sportifs s’entraînent dans la Haute-Vienne, au sein du Club Canipat 87.
 
Reportage de Isabelle Rio, Samuel Chassaigne, Christèle Reynard

Faustine Ducastelle a commencé à courir avec son chien lorsqu’elle avait dix ans. Aujourd'hui, à 13 ans tout juste, elle s'apprête à concourir en Pologne avec Lexie, une husky de course. Etre membre de l'équipe de France est une grande fièrté.

Cela va vraiment être une expérience super ! Je vais prendre beaucoup de plaisir, c’est comme ça que les résultats viennent. C’est surtout la complicité avec son chien qui permet ces résultats. 

Sa passion pour le canicross est partagée en famille. Sa soeur Mathilde est également sélectionnée en VTT avec Irka, une alaskan de 23 Kg. Un poids qui peut vite déstabiliser lorsque les chiens s’éloignent des sentiers. Avec des pointes à 30 km/h, l'osmose du binôme doit être parfaite.

Concourir pour des championnats impose des entrainements tous les deux jours. Il faudra faire la différence face aux adversaires, notamment contre les pays de l’Europe centrale, réputés pour leur condition physique.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

La compagnie Introdanse a ouvert la 29e édition du festival Le temps d'aimer à Biarritz

Les + Lus