Il faut sauver le ver de terre : ou pourquoi doit on changer de modèle agricole selon christophe Gatineau

Sauver le ver de terre, c'est le titre du nouveau livre de l'auteur, agronome, installé en Haute-Vienne, Christophe Gatineau. Un livre qu'il a choisi d'offrir aux futurs agriculteurs. Mais qui s'adresse à chacun d'entre nous.

Il faut sauver le ver de terre - Christophe Gatineau - Sortie : le 19 septembre 2020
Il faut sauver le ver de terre - Christophe Gatineau - Sortie : le 19 septembre 2020 © Cécile Gauthier
Cette volonté farouche ancrée chez Christophe Gatineau, de vouloir à tout prix sauver le ver de terre, ne fait pas de lui un farfelu ami des animaux étranges. La tâche à laquelle il s'attelle depuis de nombreuses années tend tout simplement, au travers de la protection de cet animal emblématique, à vouloir, rien de moins, que sauver l'humanité. 

Le, ou plutôt les vers de terre, puisqu'il en existe plus de 150 espèces en France, ont un rôle primordial dans la fertilisation des sols. En substance, ils les digèrent et en font la richesse de la terre. Un substrat prompt à accueillir les cultures qui nous nourrissent. 

Ils ont également un rôle de plombiers de nos sols, ils permettent leur irrigation et, en ces temps de sécheresse appelés à durer, pas besoin d'être un grand scientifique pour comprendre l'intérêt essentiel de cette fonction.
 

Un sol sans vers de terre, c'est un sol sans vie. C'est comme un océan sans poissons.

Christophe Gatineau


Bref vouloir sauver le ver de terre vous l'aurez compris, c'est permettre tout simplement à nos sols de pouvoir nous nourrir pour encore quelques décennies au moins...

Charles Darwin faisait déjà l'éloge du ver de terre

Christophe Gatineau n'est pas le premier à s'intéresser au ver de terre, loin de là. Le grand Charles Darwin, lui a consacré tout un livre en 1881. Le naturaliste a étudié l'animal durant 45 ans. Découvrant son utilité pour nos sols bien entendu mais également quantité d'informations toutes plus étonnantes les unes que les autres. De l'intelligence du ver de terre, à ses élans sociaux, en passant par ses préférences alimentaires. Ce livre signé Charles Darwin, vous le retrouvez dans sa quasi intégralité au coeur de celui de Christophe Gatineau. 

Vous y retrouvez également les résultats de moult études scientifiques. Mais aussi des idées très concrètes pour un nouveau modèle agricole. Et c'est là tout l'intérêt.
sauver le ver de terre


Changer nos modes de culture

Pour son premier opus consacré aux vers de terre : l'éloge du ver de terre, Christophe Gatineau avait confié l'édition à Flammarion. Bonne pioche, l'éditeur en a fait un best-seller. Cependant cette fois l'auteur a préféré autoproduire son ouvrage. "L'idée c'est tout simplement de faire un livre qui soit accessible à tous. Avec un prix le plus bas possible, pour pouvoir toucher un maximum de public." explique l'auteur. Le fait est que Sauver le ver de terre est vendu deux fois moins cher qu'un livre d'éditeur.

D'autre part l'agronome haut-viennois a choisi d'offrir son livre à tous les lycées agricoles de France : "afin d'amener l'information au coeur du système" précise Christophe Gatineau. "Il faudrait sans doute revenir à un mode de culture, qui est de plus en plus pratiqué, celle des engrais verts ou de l'interculture qui remonte au moyen-âge : entre deux cultures pour les hommes on cultive une culture pour les animaux, pour la biodiversité."

Après avoir écrit au président Macron, Christophe Gatineau vient d'envoyer un courrier à la nouvelle ministre de l'environnement pour demander un statut de protection pour le ver de terre, non pas pour sauver l'animal en lui-même mais pour sauver tout simplement l'avenir de l'humanité.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement agriculture économie littérature culture livres animaux nature écologie