Cet article date de plus de 5 ans

La LGV toujours sujet de débat pour les élus de Haute-Vienne

Les élus départementaux de la Haute-Vienne sont réunis aujourd'hui pour la dernière séance plénière avant les vacances. Majorité et opposition ont remis le sujet de la LGV au coeur des débats.
© C.Bodin
Cette dernière session avant les vacances d'été avait pour objectif l'examen du budget supplémentaire pour l'année 2016.
Un budget en léger décalage par rapport au budget primitif voté en début d'année : 2,5 millions d'euros supplémentaires, soit 0,6% du budget prévisionnel.
Ce ne sont donc pas les questions de finances qui ont occasionné des débats entre majorité et opposition, hormis sur le rythme des investissements.

Les principales joutes verbales ont eu lieu au sujet des grands projets d'infrastructures : les travaux sur la RN 147 (entre Limoges et Poitiers) qui n'auront pas lieu avant 2020, et la LGV.
Si l'opposition estime que le projet est définitivement enterré après son annulation par le Conseil d'Etat, l'éxécutif départemental souhaite relancer au plus tôt une nouvelle déclaration d'utilité publique.

durée de la vidéo: 01 min 19
Jean-Claude Leblois (PS), président du Conseil départemental 87 ©France 3 Limousin
durée de la vidéo: 00 min 39
Raymond Archer (LR), conseiller départemental d'opposition ©France 3 limousin

 

Les élus écrivent au Ministre de l'Agriculture
En ouverture de séance, le président socialiste Jean-Claude Leblois a annoncé avoir envoyé un courrier au nom de tous les élus départementaux au ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll.
Dans ce courrier, les élus s'étonnent du fait que le directeur de la Chambre régionale d'agriculture (ALPC), Pierre-Henri Bousquet, ait son bureau à Bordeaux, alors que le siège de l'institution est officiellement à Limoges.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique lgv économie transports