Les Ostensions limousines se préparent. Célébrées tous les sept ans, les prochaines auront lieu en 2023. Le programme des 73es Ostensions est présenté ce jeudi 15 septembre à 20 heures en l’église Saint-Michel-des-Lions de Limoges. Questions à Jean-Marie Barataud, président de Limoges Culture et Tradition.

En 2023, les Ostensions limousines seront célébrées dans de nombreuses communes du Limousin. Classées au Patrimoine immatériel de l’Unesco depuis 2013, elles ont lieu tous les sept ans. Jean-Marie Barataud, organisateur des festivités et président de Limoges Culture et Tradition, revient sur ces Ostensions si chères au cœur des Limousins. 

Les Ostensions, qu'es aquo ? 

« Les Ostensions, c’est une manifestation qui existe depuis le dixième siècle. En novembre 994, le Limousin a été touché par le « mal des ardents », maladie provoquée par l’ergot de seigle [causée par la consommation de pain de seigle contaminé par un champignon parasite]. Le peuple limousin s’est rassemblé en demandant aux évêques de l’Aquitaine de sortir les reliques de Saint-Martial, qui est le créateur des Limousins et qui a évangélisé l’Aquitaine, en particulier le Limousin, pour demander sa grâce et arrêter cette maladie. » 

Pourquoi ces processions ?  

« Autrefois, on faisait une ostension pour montrer les reliques de Saint-Martial au peuple limousin et demander son aide. Mais aussi à l’occasion du passage d’un prince, d’un roi etc. Le clergé et les laïques ont décidé que cela deviendrait une coutume septennale en 1356, pour rappeler ce qu’a fait Saint-Martial pour le Limousin. On avait apporté les reliques de Saint-Martial au point le plus culminant, le Montjovis. C’est là où se trouve aujourd’hui un mémorial. »  

Comment se déroule la procession à Limoges ?

« La procession a lieu en deux parties. Cela commence par la présentation du drapeau au peuple. L’année prochaine il sera présenté dans les différentes églises de Limoges, en tout cas là où le saint patron est Saint-Martial. Il sera hissé à la mi-carême au clocher de l’église Saint-Michel. Pour la présentation du drapeau, on marche du Montjovis à jusqu’à l’église Saint-Michel. Ensuite, a lieu l’ouverture de reliquaires de la chasse et on exposera le crâne de Saint-Martial. Les Ostensions [limousines] durent jusqu’à la fête de Saint-Martial, le 30 juin. » 

Le crâne de Saint-Martial est-il une vraie relique ?

« Le crâne a été protégé pendant la Révolution par deux employés municipaux, un qui avait la mâchoire et l’autre le crâne. Ils l’ont ressorti en 1806. Les spécialistes, y compris les médecins à qui l’on a présenté le crâne pour l’identifier, ne peuvent pas dire s’il appartient à Saint-Martial mais il a été conservé par les moines et remis aux laïques après la Révolution. C’est là qu’il a été décidé par les Limousins, tant par le clergé que les laïques, que la grande confrérie de Saint-Martial en aurait la garde. » 

22 sites d'Ostensions en Limousin, quel est le plus important ?  

« L’endroit particulier, c’est Limoges, puisque c’est là que se trouvent les reliques de Saint-Martial.  Saint-Junien par exemple, est le site le plus important au niveau du nombre de personnes, c’est environ 100.000 personnes. La ville est fermée pour l’occasion. A Limoges, on attend environ 3.000 personnes. » 

Dans une ville communiste comme Saint-Junien comment sont perçues les Ostensions ?  

« Comme la tradition limousine. C’est la culture limousine et ils la défendent. Alors que quand on voit les Ostensions, on peut dire que c’est davantage folklorique que religieux. »   

Qui organise les Ostensions ?  

« Les Ostensions sont organisées par la grande confrérie de Saint-Martial, ce sont des laïques. Les festivités alentours, par Limoges Culture et Tradition. »   

Combien coûtent les Ostensions ?

« Ça coûte de l’argent car on décore la ville, on met des drapeaux, on a des invités et on sonorise la ville. Ca fait des frais. C’est une période où l’on essaie de rassembler les gens. On essaie toujours de rapprocher du religieux et de la partie spirituelle. »  

Comment les Ostensions sont perçues par les Limousins ?

« C’est un moment de rassemblement, on a vu dans certains lieux des gens qui ne se parlaient pas depuis plusieurs années, se retrouver à l’occasion des Ostensions pour décorer leur maison. Nous avons des personnes de différentes religions qui se retrouvent lors des Ostensions pour participer, pour décorer… c’est quelque chose de très particulier… cela n'existe qu’en Limousin ! » 

Les Limousins sont-ils les seuls à y participer ?

« Non, des personnes d’autres pays viennent aussi. Elles sont invitées par les organisateurs locaux, parce qu’ils vénèrent le même saint. On sait que Saint-Martial est passé en Italie par exemple pour venir en France. Une confrérie s’est organisée là-bas. En Espagne, c’est parce que la confrérie de la ville de Lardero a été défendue par les Limousins lors d’une guerre. Ils ont protégé leur église. » 

Demandez le programme ! 

Le drapeau des Ostensions sera présenté le 26 février 2023, cathédrale Saint-Etienne de Limoges, puis le 5 mars à Saint-Martial de Landouge, le 12 mars à l’église Saint-Martial Beaubreuil et le 19 mars, lors de la messe, à l’église Saint-Michel-des-Lions. L'oriflamme de couleur amarante sera ensuite hissé sur le clocher de Saint-Michel, cela marque le début officiel des Ostensions qui vont durer jusqu’à la fête de Saint-Martial, le 30 juin.

Le programme des festivités pour 2023 n’est pas encore bouclé, mais il démarre à partir de septembre 2023 avec un événement par mois. Comme en 2016, l’association Limoges Culture et Traditions prévoit des concerts, des projections débats, des buffets autour d’une thématique, etc. 

Vous pourrez retrouver le programme sur le site de l’association, sa page Facebook ou encore sur celui de l’Office du tourisme.  

 

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité