80ᵉ anniversaire de la Libération : des collégiens se plongent dans l'histoire de la Haute-Vienne

Il y a 80 ans, lors de la Libération, la Haute-Vienne a été le théâtre du massacre d'Oradour-sur-Glane et de la bataille du Mont Gargan. À côté des commémorations officielles, de nombreux évènements sont organisés partout dans le département pour célébrer cette mémoire. Un livret pédagogique intitulé "Parcours mémoriel de la Libération de la Haute-Vienne", réalisé par des élèves de troisième, sera distribué à 5000 exemplaires.

Cet après-midi, les onze classes de troisième qui ont travaillé toute l’année sur le livret pédagogique "Parcours mémoriel de la Libération de la Haute-Vienne", ont pu présenter l’ouvrage devant Philippe Laycuras, préfet délégué, ainsi que le lieutenant-colonel Philippe Pasteau, délégué militaire départemental de la Haute-Vienne.

150 élèves autour d’un travail de mémoire

“Le parcours mémoriel de la Libération de la Haute-Vienne” retrace vingt-trois évènements qui se sont déroulés dans la Haute-Vienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Pour revenir sur les 80 ans de la Libération dans le département, l’initiative a été portée par 150 élèves de troisième de huit collèges de la Haute-Vienne.

"Le développement du devoir mémoriel est primordial”, explique le lieutenant-colonel Philippe Pasteau, délégué militaire départemental de la Haute-Vienne. “Pour réaliser un tel projet, j'ai réuni un comité afin d'identifier une vingtaine d'événements qui permettaient de sensibiliser l'ensemble des collèges du département”, explique-t-il.

“Il s’agit de leurs arrière-grands-parents”

Onze classes du département ont répondu positivement au projet. Mais le projet s'est aussi étendu à l'échelle nationale. Il a fait l'objet d'une labellisation. “Le travail de mémoire de cette jeunesse est essentiel. Il s'agit d'une très belle réalisation, aujourd'hui, j'ai vu des jeunes très touchés par le travail réalisé", a indiqué Philippe Laycuras, préfet délégué. "Dans la salle, il y avait un bon nombre de présidents d'association, j’invite ceux qui s’intéressent à notre passé, à se rapprocher de ces associations”, conclut-il. 

Pour réaliser ce livret pédagogique, plusieurs événements liés à la résistance et à la libération ont été proposés aux collégiens du département. Ils ont ensuite choisi les thématiques en fonction de leur proximité géographique avec les événements passés, puis ont étudié les sujets avec leur professeur d’histoire.

Pour beaucoup de ces élèves de troisième, lorsque l’on évoque ces événements, il s'agit de la génération de leurs grands-parents ou arrière-grands-parents", précise le lieutenant-colonel Philippe Pasteau. “L’idée était de leur faire comprendre que 80 ans plus tôt, des jeunes à peine plus âgés qu’eux ont contribué à la résistance”, explique-t-il.



“L’idée était de leur faire comprendre que 80 ans plus tôt, des jeunes à peine plus âgés qu’eux ont contribué à la résistance”

Lieutenant-colonel Philippe Pasteau

Délégué militaire départemental de la Haute-Vienne

5 000 exemplaires pour les élèves de troisième du département

Récit du massacre d'Oradour-sur-Glane, résistance des maquis à Peyrat-de-Bellac, dans cet ouvrage de 58 pages, chacun des 23 événements sélectionnés est détaillé sur une double-page .

Selon le lieutenant-colonel Philippe Pasteau, 5 000 exemplaires seront prochainement distribués à chaque élève de troisième de la Haute-Vienne. Une publication en ligne sur Internet devrait également être bientôt disponible.

Il s’agit d’une publication de grande qualité, c’est l’exemple même d’un livre armée-nation”, indique quant à lui Philippe Laycuras, préfet délégué. “Ces différentes propositions portées par des musées, des associations, des collectivités ou des écoles sont autant d’opportunités de garder notre histoire en mémoire”, conclut-il.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité