80 ans du Débarquement. Le Service historique de la Défense de Rochefort collecte des archives liées à la Libération

Photos, écrits, dessins, une grande collecte d'archives liées à la Libération de la France est en cours depuis mercredi sur tout le territoire. Ces documents sont à confier au Service historique de la Défense de Rochefort (Charente-Maritime). Ils seront ensuite intégrés au patrimoine de la nation.

Journaux intimes, correspondance avec des soldats, photographies, mémoires, enregistrements audiovisuels, quel que soit le support, toutes ces archives, que vous possédez, intéressent le Service historique de la Défense de Rochefort en Charente-Maritime. Il s'agit d'un grand appel au don privé de l'État.

Depuis le mercredi 17 avril, une grande collecte est organisée partout en France. Objectif : recueillir un maximum d'archives liées à la Libération de la France en 1944. Des trésors de guerre qui vous ont été légués par des soldats, des marins, des gendarmes ou encore des résistants. Cela peut être également un dossier de carrière d'officier, un fichier de Mort pour la France ou encore un dossier individuel de résistant.

Ces archives doivent ensuite être intégrées au patrimoine de la Nation par numérisation via le Service historique de la Défense. Elles seront aussi transmises aux futures générations et permettront "d’affiner la connaissance que nous avons de cette page de notre Histoire, les faire passer de la mémoire familiale à la mémoire nationale" selon le site du ministère des Armées. Elles devraient aussi être mises en ligne sur le site Mémoire des Hommes.

Comment donner vos archives ?

Si vous souhaitez participer à ce devoir de mémoire, vous devez vous adresser par mail au Service historique de la Défense de Rochefort : shd-rochefort-grande-collecte-liberation.contact.fct@intradef.gouv.fr

Un modèle de convention de don vous sera transmis. Les archivistes du Service historique de la Défense vous proposeront un rendez-vous où vous pourrez aussi leur envoyer vos documents originaux par la poste, accompagnés de deux exemplaires de la convention de don signée.

Si le fonds d'archives que vous souhaitez donner est volumineux, les archivistes du Service historique de la Défense se déplaceront pour vérifier l'intérêt du don dans sa totalité et organiser sa prise en charge.