A Limoges, SOS médecins poursuit sa grève des visites

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thomas Milon
La mobilisation a démarré le 27 septembre dernier.
La mobilisation a démarré le 27 septembre dernier. © Pixabay

La structure SOS médecins de Limoges en grève des visites à domicile depuis le 27 septembre 2021 prolonge son mouvement ce lundi 4 octobre "jusqu'à nouvel ordre" pour des questions de revalorisation.

L'association SOS médecins de Limoges, qui compte 14 praticiens, a décidé de reconduire son mouvement ce lundi assure son président Dr Fabrice Massoulard. Ce week-end, l'antenne de Limoges a été réquisitionnée par la préfecture, comme d'autres antennes en France, pour continuer à assurer les visites de vendredi soir à ce lundi 8 heures, régulées par le centre 15 du Samu.

La fédération nationale demande notamment une revalorisation du tarif de la visite à domicile en journée qui n'a pas augmenté depuis dix ans. Les visites, c'est le coeur de l'activité des SOS médecins qui font également des constats de décès et vont aussi à la rencontre des gens en garde à vue par exemple.

Avec cette grève, les médecins libéraux alertent aussi sur le manque de généralistes d'une façon générale. S'il est souvent évoqué en campagne, il peut aussi être criant dans les villes. "On veut permettre de mieux résoudre le problème de la démographie médicale dans les grandes villes et la difficulté d'exercice du métier de médecin généraliste", a souligné le syndicat CSMF (Confédération des syndicats médicaux français) qui compte dans ses rangs de nombreux membres de SOS médecins. A Limoges, l'association a du mal à recruter des docteurs.  

Il y a un manque d'effectif à SOS médecins Limoges. On est donc obligé de réduire les appels (NDLR : en temps normal). On ne peut pas tout absorber. 

Dr Elodie Poyade, SOS Médecins Limoges.

 

Impact sur les urgences 

Après une semaine de mobilisation des médecins, quel a été l'impact de la grève sur les services d'urgence ?  Renseignements pris, le nombre de passages aurait augmenté de 5 à 10 % aux urgences du CHU et de la clinique Chénieux. "La semaine dernière, on a eu plus de passages aussi bien la nuit et le jour" indique Dr François Deville, médecin urgentiste à la clinique.    

Enfin, pour l'heure, SOS Médecins indique n'avoir reçu aucune réponse des autorités sanitaires, par rapport aux revendications.  

 

 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.