A partir de ce dimanche 12 septembre, la chasse est ouverte en Haute-Vienne

Ce dimanche 12 septembre, et jusqu'au 28 février 2022, la chasse est ouverte sur l'ensemble du territoire français. Cependant, des dispositions spécifiques relatives à certaines espèces animales sont prises en fonction des départements. Le point en Haute-Vienne.
© jackmac34 via Pixabay

C'est une date que les amateurs attendent de pied ferme : ce dimanche 12 septembre, la chasse est à nouveau ouverte en Haute-Vienne, ainsi que sur l'ensemble du territoire français

Jusqu'au 28 février 2022, les titulaires d'un permis valide pourront se rendre dans les forêts de Haute-Vienne et y chasser un grand nombre de mammifères et d'oiseaux, tels que des cerfs, des daims, des perdrix ou encore des lièvres. 

Cependant, certaines espèces sont visées par des mesures réglementaires additionnelles de la préfecture : c'est ainsi le cas du cerf élaphe, dont la chasse n'ouvrira que le 16 octobre prochain, ou celle du lièvre, qui débutera le 3 octobre.

Certaines espèces ne peuvent être chassées que à des périodes et dans des conditions bien précises.
Certaines espèces ne peuvent être chassées que à des périodes et dans des conditions bien précises. © DDT Haute-Vienne

Le petit gibier sédentaire, tel que les lapins, lièvres, perdrix ou faisans ne peuvent quant à eux être chassés qu'à partir de 8 heures le matin, tandis que la chasse du gibier d'eau, uniquement à la passée, est autorisée de jour exclusivement, une heure avant l'heure légale du lever du soleil et une heure après l'heure légale du coucher du soleil.

Arrêté préfectoral sur l'ouverture de la chasse en Haute-Vienne

La chasse par temps de neige est quant à elle interdite, à l'exception de celle du renard, du ragondin et du rat musqué, de la vénerie sous terre, de la vénerie à courre du lièvre et de la réalisation du plan de chasse et du plan de gestion sanglier.

Les conditions météorologiques ne sont pas les seules modalités de chasse réglementées par des mesures préfectorales. Ainsi, le type de munition utilisé l'est également : le sanglier, par exemple, ne peut être chassé qu'à balles, ou par arc. L'usage de chevrotines est interdit.

La chasse, une passion française

Si l'on estime à 5 millions le nombre total de personnes ayant passé un jour l’examen du permis de chasser en France, le nombre réel de pratiquants s'éléverait à 1,1 million.

La chasse constitue donc la 3e activité de loisirs des Français, et semble attirer de plus en plus de pratiquants.

Selon le site chasseurdefrance.fr, chaque année, l'hexagone compterait 20 000 chasseurs supplémentaires. Le nombre de personnes s'étant présenté au permis de chasse est quant à lui en hausse de 18% depuis l'année dernière. 

Sur une période de sept ans, cette augmentation atteindrait même 40%.

La France est également le pays d’Europe qui compte le plus grand nombre de chasseurs, devant l’Espagne et l’Italie, ainsi que d’espèces autorisées à la chasse. Enfin, le pays compte environ 70 000 associations dédiées à cette pratique.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
chasse sorties et loisirs