Académie de Limoges : 6520 candidats au bac pour l'édition 2021

Alors que les lycéens en bac professionnel planchent depuis le 25 mai, les épreuves débutent le 17 juin avec le français et la philo pour les filières technologiques et générales. La nouveauté de cette année : le grand oral, sur fond de crise sanitaire. 

Entraînement au grand oral du bac
Entraînement au grand oral du bac © MaxPPP/Mathieu Herduin

On s'en souvient, en 2020, les épreuves finales du bac avaient été annulées pour cause de confinement, et remplacées par les notes des lycéens obtenues durant l'année scolaire, en contrôle continu. 

Pour le cru 2021 du bac, c'est le retour des épreuves terminales, mais toujours sur fond de crise sanitaire, et avec en plus, les nouveautés liées à la réforme du bac, pour les filières technologiques et générales. 

En baisse

Dans l'académie de Limoges, comme dans le reste de la France, le nombre de candidats au bac est en baisse. Ils sont 6520 à le passer cette année, contre 6946 l'an passé. Cela représente une diminution de 6%, contre 3,5% au niveau national. 

Cette année, 3438 candidats vont passer le bac général dans l'académie de Limoges,  ils sont 1237 pour le bac technologique et 1845 en filière professionnelle. 

Ces derniers planchent déjà sur leurs épreuves depuis le 25 mai. 

Intenses révisions
Intenses révisions © Pixabay/café

Les autres entrent dans le grand bain à partir du 17 juin. Le matin, place à la philo pour les terminales, l'après-midi, c'est le français, pour les élèves de premières. Ceux-ci passeront ensuite les oraux, à partir du 21 juin. Les élèves de terminale auront droit au Grand Oral, du 21 juin, au 2 juillet. 

Le grand oral controversé

Le grand oral, c'est l'épreuve inédite du bac réformé. Une épreuve controversée, notamment en raison des différences de préparation dont ont bénéficié les lycéens d'un établissement à l'autre à cause du covid. 

L'épreuve dure 20 minutes, devant un jury, qui sélectionnne un des deux thèmes proposé par le lycéen et préparé durant l'année autour de deux enseignements de spécialité. Pendant cinq minutes, le candidat présente son thème, puis il est interrogé pendant dix minutes par le jury, et enfin, il présente son projet d'orientation.

Des lycéens, emmenés, ou pas, par une coordination nationale, ont manifesté leur colère dans les rues, notamment à Limoges ou à Brive, soutenus par les syndicats enseignants comme le SNES-FSU qui demande l'annulation de l'épreuve. 

Réponse du Ministère de l'Education : pas d'annulation de l'épreuve, mais des aménagements et la bienveillance des examinateurs. 

"Face à la diversité des états de préparation des élèves à cette nouvelle épreuve, plusieurs aménagements sont mis en œuvre pour cette session 2021 :

Lors de la première partie de l’épreuve, consistant en un exposé de 5 minutes, chaque candidat pourra disposer des notes qu’il aura saisies lors de sa préparation de 20 minutes ;

Pendant la deuxième partie de l’épreuve, consistant en un entretien, le candidat pourra recourir à un support, comme un tableau, pour y illustrer ou expliciter ses propos (pour y poser une équation, y esquisser une carte, etc.)

Enfin, chaque candidat présentera au jury un descriptif, visé par ses professeurs d’enseignements de spécialité et par la direction de son établissement, avec les points du programme qui n’auront éventuellement pas pu être étudiés".

D'autres épreuves subissent des aménagements, comme la philosophie, ou 4 sujets seront proposés, au lieu de 3. L'épreuve anticipée de français a elle aussi poussé les lycéens dans la rue, comme à Brive au mois de mai dernier.

Le contrôle continu, c'est la meilleure chose, c'est le plus représentatif

Un lycéen en 1ère

 

Pas de contrôle continu, mais moins de textes à préparer pour l'oral, et plus de sujets au choix pour l'écrit. 

A noter que des épreuves ont été annulées en mars au profit du contrôle continu qui va occuper une part plus importante sur la moyenne finale du bac 2021 par rapport à ce qui était prévu. Pour le bac professionnel, des aménagements ont aussi été pris en compte pour les périodes en entreprise. 

 

L'attente des résultats

Les résultats du bac tombent le 6 juillet. 

Les oraux de rattrapage se déroulent du 7 au 9 juillet. 

L'an dernier, l'académie de Limoges a enregistré un taux de réussite record avec 96,3% des admis (91,2% avant les épreuves de rattrapage). En 2019, le taux de réussite était de 89%. 

Compte tenu de la crise sanitaire, des épreuves de remplacement se dérouleront les 6, 9, 10 et 13 septembre, pour les lycéens isolés chez eux, touchés par le covid, ou cas contact. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
bac éducation société