Académie de Limoges : que se passe-t-il si un enfant est testé positif au coronavirus ?

Mardi 8 septembre, le rectorat de l'académie de Limoges, la préfecture et l'ARS ont fait le point sur la situation de l'épidémie, une semaine après la rentrée des classes. 14 personnes de l'académie, élèves et personnels confondus, ont été testés positifs.
Une semaine après la rentrée scolaire, les institutions de la Haute-Vienne ont fait le point sur l'épidémie de coronavirus. Ce mardi 8 septembre 2020, lors d'une conférence de presse  à la préfecture, réunissant Anne Laude, rectrice de l'académie de Limoges, Seymour Morsy, préfet de la Haute-Vienne et François Négrier, directeur départemental de l'Agence Régionale de Santé (ARS) en Haute-Vienne, il a été annoncé que 14 personnes dans l'académie de Limoges ont été testées positives au coronavirus.

Parmi ces cas positifs, tous mis en quarantaine, se trouvent 8 membres du personnel et 6 élèves. D'autre part, une classe de l'école Marcel Madoumier de Limoges a été fermée.

Lors de cette conférence de presse, Anne Laude a fait le point sur le protocole mis en place en cas de suspicion ou de cas avéré de Covid-19 dans un établissement scolaire.

Que se passe-t-il en cas de suspicion de Covid-19 dans une classe ?

Si un chef d'établissement est prévenu d'une suspicion de coronavirus, il isole l'enfant et prévient ses parents. Un test doit être réalisé et l'enfant est tenu de rester chez lui jusqu'aux résultats. Si le test est négatif, l'enfant peut alors retourner à l'école.

Que se passe-t-il si le test est positif ?

Si le teste s'avère positif, le directeur prend alors contact avec le médecin de l'Education Nationale et avec l'ARS. Ces trois acteurs établissent alors une liste des personnes qui ont été en contact avec la personne testée positive. Parallèlement, l'ensemble de l'école (personnels et parents d'élèves) est prévenu de la présence d'un cas au sein de l'école. Les cas contacts reçoivent une information plus spécifique leur demandant de s'isoler et de se faire tester.

Une classe ou une école peuvent être fermées à partir de 3 cas positifs (personnels et élèves confondus).

Continuité pédagogique

L'académie de Limoges tient à rassurer les parents : si leur enfant doit se mettre en quarantaine, une continuité pédagogique sera assurée. Cela signifie que l'enfant pourra retourner en classe sans accuser de retard sur le programme. Pour accomplir cette tâche, l'académie se dote d'outils nationaux et d'outils locaux. Des cours du CNED et d'autres classes filmées sont mis à la disposition des élèves isolés. D'autre part, si un enfant n'a pas d'ordinateur, l'académie travaille avec les collectivités territoriales pour s'assurer qu'il puisse bénéficier d'un prêt d'ordinateur le temps de la quarantaine.

Des chiffres pas alarmants

L'ARS et l'académie ont tenu à rappeler que malgré la présence de 14 cas positifs actuellement au sein des écoles, ces chiffres ne devraient pas inquiéter. Ce sont 14 cas sur 102 000 élèves et 10 000 membres personnels.

Par ailleurs, les chiffres de l'ARS concernant l'ensemble du département de la Haute-Vienne ne sont pas des plus inquiétants. Le taux d'incidence (nombre de cas pour 100 000 habitants) s'élève à 27,5 alors qu'il est à 151,8 en Gironde par exemple. La moyenne régionale du taux d'incidende est à 63,8.

Actuellement, cinq personnes sont hospitalisées pour cause de coronavirus en Haute-Vienne, dont une en réanimation. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société éducation