Haute-Vienne : trois écoles touchées par des cas de coronavirus au lendemain de la rentrée scolaire

Trois écoles de Haute-Vienne font face, ces derniers jours, à des cas de coronavirus, notamment parmi les corps enseignants. Ces contaminations arrivent alors que la rentrée scolaire a eu lieu ce mardi 1er septembre.
Jour de rentrée ce mardi 1er septembre pour 112 500 élèves du primaire et secondaire dans le Limousin. Une rentrée déjà marquée par des cas de coronavirus dans trois écoles de Haute-Vienne. A l'école du Vigen, à proximité de Limoges, une nouvelle professeure a été contrôlée positive au Covid-19 deux jours avant le début des cours. Quatre autres membres du corps enseignant ont, eux, été placés en isolement dans l'attente des résultats des tests.

L'établissement n'a toutefois pas fermé ses portes. Les 200 écoliers ont pu effectuer leur rentrée comme à leur habitude : le port du masque n'est obligatoire qu'à partir de la classe de 6e. L'Académie a envoyé cinq professeurs remplaçants sur place.
 

Deux cas dans des écoles maternelles

Autre cas, mêmes inquiétudes. L'école maternelle du Vigenal, à Limoges, serait également en proie au coronavirus : un instituteur est atteint de la maladie. Mais selon les informations de l'ARS (Agence régionale de santé, ndlr), il s'agirait d'un cas isolé. Les autres membres du corps enseignant n'ont pas été en contact avec cette personne. Par la suite, les locaux ont été désinfectés par la mairie.

Le scénario est quasi-identique du côté de Saint-Sylvestre, toujours en Haute-Vienne. Un agent territorial spécialisé des écoles maternelles (Atsem) a réalisé des tests avant la rentrée scolaire. Ceux-là ont révélé, ce lundi 31 août, qu'elle était porteuse de la maladie. Il s'agit une fois de plus d'un cas isolé, car elle n'est plus sortie de chez elle et n'a donc pas eu de contact avec les enseignants et les enfants, le jour de la rentrée.

Aucun cas en Corrèze ou en Creuse

Malgré l'inquiétude qui grandit dans le département, la rectrice de l'Académie de Limoges, Anne Laude, a tenu à rassurer sur le bon déroulement de cette rentrée : "C'est une journée certes inédite, mais réussie. Tous les élèves de l'académie étaient présents, ainsi que les enseignants", a-t-elle expliqué sur notre plateau, mardi 1er août au soir, en omettant d'évoquer ces trois cas de Covid-19 au sein de son académie.

"Le protocole a été communiqué à l'ensemble des directeurs d'école et aux responsables d'établissement. Il est clair et précis. S'il y a un cas suspect, nous contactons ses parents, il doit passer un test et reste chez lui dans l'attente des résultats", a-t-elle poursuivi.
 

Si un cas est déclaré positif au coronavirus, nous travaillons avec l'ARS pour prendre les mesures nécessaires.

Anne Laude, rectrice de l'Académie de Limoges

C'est une rentrée un peu spéciale. Certains jeunes retournent sur le banc des écoles pour la première fois depuis six mois. Dans la Creuse et en Corrèze tout semble se passer pour le mieux. Selon l'inspection de l'Académie, il n'y a aucun cas de coronavirus déclaré dans ces deux départements.

Un protocole dans les écoles, collèges et lycées

De retour à Limoges, ce mardi matin, au lycée Gay-Lussac, la lecture du protocole sanitaire s'est invitée entre la remise des manuels et les premières rencontres avec les professeurs. "Ces règles peuvent être adaptées par les autorités sanitaires en fonction de l'augmentation de la circulation du virus sur les territoires", précise le ministère de la Santé.

Aux respects des gestes barrière et à la distanciation physique, s'est ajoutées quelques obligations :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société rentrée scolaire éducation