Belle victoire du Limoges CSP, 78-55, face au Mans

Victoire et reprise du point-average pour le CSP face au Mans, 78-55 / © Jean-Martial Jonquard/France 3 Limousin
Victoire et reprise du point-average pour le CSP face au Mans, 78-55 / © Jean-Martial Jonquard/France 3 Limousin

Moins aisée que le score ne le laisse supposer, cette victoire, le CSP l’a d’abord bâti avec sa défense. Mais, en appuyant en attaque, les Limougeauds ont su reprendre le point-average aux Manceaux, et se retrouve à la 8ème place au classement.
 

Par Jean-Martial Jonquard

La défaite à Strasbourg, ce n’était peut-être pas si mal finalement. Comme un rappel à l’ordre. Mehdy Mary
 

Il avait raison, le coach limougeaud, lors de la conférence de presse d’après la rencontre face au Mans. Après ses trois succès d’affilé, le CSP avait sans doute oublié d’où il venait, et par quels sacrifices il lui fallait passer pour redresser la barre.
Lucide donc, Mehdy Mary, et un rien ému. Comme épaté par le chemin parcouru depuis sa nomination, il y a tout juste deux mois jour pour jour.
Car à l’issue de cette 23eme journée de Jeep©Élite, voilà le CSP à la huitième place au classement, en position de dernier qualifié pour les play-offs !

Pourtant, la soirée ne fut pas un long fleuve tranquille.
Si d’entrée la défense du CSP se montrait intraitable, suffocante par moment, la mire de l’attaque mit un très long moment à se régler.
17-10 après dix minutes, mais, après un relâchement un rien coupable dans le deuxième quart, Limoges n’avait plus que six longueurs d’avance à la pause, 33-27. Pas franchement le score du siècle…

Pire, on sentit un moment passer le spectre de l’ancien CSP dans le troisième quart, quand Le Mans revint à deux petits points !

Mais au lieu de s’effondrer comme avant, dans le sillage de Conklin, capitaine exemplaire, d’Invernizzi et de Lang, précieuses gâchettes, Limoges reprit son allant, et se détachait inexorablement.

Au point de se retrouver à rattraper son point-average du match aller, (-18 !!) et même de le rendre positif dans la dernière minute de la partie.

Beaublanc était ravi, les joueurs heureux, et le coach satisfait. Mais pas au point de rêver, et il prévenait joueurs et suiveurs :

Limoges est à un niveau sous lequel il ne doit pas descendre. Mais grimper est un rien impossible. Le plus dur sera donc de se maintenir, et il faudra tout donner.
 

Sur le même sujet

Les + Lus