• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Une bombe de la Deuxième Guerre Mondiale retrouvée à Limoges

Le périmètre de sécurité établi par la préfecture de Limoges pour l'opération de déminage. / © Préfecture de Haute-Vienne
Le périmètre de sécurité établi par la préfecture de Limoges pour l'opération de déminage. / © Préfecture de Haute-Vienne

Une bombe anglaise de 500 livres (250kg), datant de la 2ème Guerre Mondiale, a été découverte à la gare de triage du Puy Imbert à Limoges, à l’occasion d’un chantier, jeudi 3 janvier. Elle sera désamorcée mardi 8 janvier dans la matinée.
 

Par Jean-Martial Jonquard

Ce sont des travaux de ballasts ( les remblais de gravier que l’on tasse sur les voies ferrées pour assujettir les traverses) à la gare de triage de Puy Imbert, jeudi 3 janvier dernier, qui ont conduit à cette découverte.

Une bombe anglaise de 500 livres (250 kg), datant de la Deuxième Guerre Mondiale a donc été retrouvée, amorcée ( !), à hauteur de la rue du quai militaire.

Cette bombe provient très vraisemblablement du bombardement effectué par la Royal Air Force, dans la nuit du 23 au 24 juin 1944 sur la gare de triage, qui détruisit quelque 700 wagons et interrompit la circulation des trains durant une semaine.
Autre possibilité : qu’elle provienne d’un précédent bombardement, toujours œuvre de la RAF, dans la nuit du 8 au 9 février 1944, visant cette fois l’usine Gnome et Rhône, que l’on nommait alors l’Arsenal, situé tout près de Puy Imbert. L’usine, qui fabriquait des moteurs d’avion, avait été réquisitionnée par les Allemands. Ce bombardement avait été d’une rare précision, mais quelques bombes auraient manqué leur cible.

Sollicités, les services de déminage de la protection civile de La Rochelle procéderont interviendront ce 8 janvier dans la matinée. Désamorçage de l'engin sur place avant son transport vers la carrière d'Ambazac pour sa destruction.

Cette opération sera coordonnée par la préfecture en lien avec la ville de Limoges, la police nationale, les pompiers, l’Éducation nationale, la SNCF et la STCL.

Un périmètre de sécurité d’un rayon de 270 mètres sera mis en place autour du site le mardi 8 janvier à partir de 8h et jusqu’à la fin des opérations prévue pour environ 10h.

En raison de cette opération, les cours au sein des lycées Maryse Bastié et Jean Monnet ne débuteront qu’à partir de 10h. Les élèves externes ont été informés par les chefs d’établissement, les élèves en internat seront pris en charge de la façon suivante : les élèves du lycée Maryse
Bastié seront évacués à l’ENSIL- ENSCI et les élèves du lycée Jean Monnet seront confinés au sein de l’établissement Jean Monnet.

Les accès aux entreprises COGEMA Acoustic et Innodec seront condamnés de 8h à 10h.

La circulation sera déviée autour du périmètre de sécurité pendant toute la durée de l’opération.

Enfin, les lignes de bus de la STCL traversant le périmètre de sécurité seront déviées sans impact sur les arrêts desservis.

Pour toute demande d’information contacter le standard de la préfecture 05 55 44 18 00.
 

Sur le même sujet

Football : Bergerac se prépare à recevoir Orléans

Les + Lus