"Ça ne m’intéresse pas de rester chez moi. Je préfère travailler" : trouver un emploi grâce à l'insertion professionnelle

Le conseil départemental de la Haute-Vienne s'est réuni ce jeudi 15 février pour voter son budget 2024. Les dépenses sociales, dont le versement du RSA, restent importantes. Le département poursuit ses dispositifs pour favoriser l'insertion professionnelle des demandeurs d'emploi.

Sur le chantier situé à Rilhac-Rancon, au nord-ouest de Limoges, ils sont une poignée à s’activer pour retourner la terre et arracher les mauvaises herbes. Rien ne les distingue d’autres agents d’entretien d'espaces verts. Pourtant, ces personnes sont en insertion professionnelle. Elles sont prises en charge par les Chantiers des Chemins Jacquaires. Initialement fondée pour entretenir le petit patrimoine bâti des chemins de Compostelle, l’association a créé il y a quelques années un atelier chantier d’insertion (ACI). Ces salariés sont payés au SMIC. Aujourd’hui, l’association en emploie quatre-vingt-seize. 

Ca ne m’intéresse pas de rester chez moi à attendre le RSA. Je préfère travailler et gagner mon argent.

Didier, agent d'entretien d'espaces verts aux Chantiers Jacquaires 

Pour réinsérer les personnes en grande précarité (certaines n’ont pas eu d’emploi depuis plusieurs années), le dispositif est progressif : les heures de travail sont augmentées peu à peu et les chantiers sont encadrés.

300 bénéficiaires en 2023

Ce chantier d’insertion est soutenu par le conseil départemental de la Haute-Vienne. Dans le cadre des dispositifs d’accompagnement individualisé destinés à favoriser le retour vers l’emploi des bénéficiaires du RSA, le département en finance une partie.

En 2023, la collectivité a ainsi soutenu vingt-sept actions de réinsertion pour un coût global d’environ 400 000 euros. Au total, trois cents personnes ont ainsi bénéficié de ces dispositifs dans des structures agréées par l’État. 

Les résultats de sortie de ces bénéficiaires sont très intéressant puisqu’environ 60% trouvent un emploi ou entrent en formation.

Charlotte Loiseau, directrice des solidarités humaines au Conseil départemental de la Haute-Vienne.

Si les résultats de ces dispositifs sont satisfaits, ils restent insuffisants au regard du nombre de bénéficiaires du RSA. En septembre 2023, ils étaient 9 923 en Haute-Vienne*. Un chiffre stable, mais qui reste élevé. Pour le département, les dépenses liées au RSA restent donc très importantes. Dans son budget primitif pour 2024, il prévoit de verser 76 670 000 euros (sur un budget primitif total de 585,1 millions d’euros).

*Source : conseil département 87