Catastrophe ferroviaire de Brétigny : l'éclisse une nouvelle fois au coeur du dossier judiciaire

Publié le Mis à jour le
Écrit par doublon - martial doublon - codet-boisse
durée de la vidéo: 02 min 01
Catastrophe ferroviaire de Brétigny : l'éclisse une nouvelle fois au coeur du dossier judiciaire ©France 3

En juilllet 2013, le déraillement du train Paris-Limoges faisait 7 morts en gare de Brétigny-sur-Orge. La cour d'appel de Paris examinait lundi 13 mars la demande de la SNCF mettant en cause la qualité du fer de l'éclisse ayant provoqué la catastrophe. Un jugement mis en délibéré.

L'éclisse, cette grosse agrafe en métal responsable du déraillement du train Paris-Limoges en gare de Brétigny-sur-Orge, est de nouveau sur le devant de l'affaire judiciaire.

La SNCF met en cause la qualité de l'acier

La SNCF souhaite que de nouvelles expertises métallurgiques soient versées au dossier qui mettraient en cause la qualité de l'acier. Si cette thèse était validée, la catastrophe aurait, selon la SNCF, été imprévisible en raison de la nature de l'acier.

Une nouvelle stratégie de défense que réfutent les parties civiles

Les parties civiles estiment que c'est un manque d'entretien des voies qui a conduit au drame. Elles attendent que des responsabilités individuelles soient clairement établies.

En 1ère instance, la justice avait rejetté la demande de la SNCF

Une 1re fois, la justice avait rejetté la demande de la SNCF de verser cette nouvelle expertise métallurgique au dossier, si la cour d'appel de Paris accepte cette requête, un long feuilleton judiciaire pourrait s'ouvrir. Le jugement a été mis en délibéré.

Notre dossier ► Le déraillement du train Paris-Limoges

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.