• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Catastrophe en Indonésie : les Pompiers de l’Urgence Internationale de retour à Limoges mardi

L’équipe PUI déployée en Indonésie à la recherche de victimes dans le quartier Balaroa, à Palu. / © PUI
L’équipe PUI déployée en Indonésie à la recherche de victimes dans le quartier Balaroa, à Palu. / © PUI

Une délégation de l’ONG des Pompiers de l'Urgence Internationale (PUI), basée à Limoges, est partie le 1er octobre pour la région des Célèbes en Indonésie, lourdement touchée par un tremblement de terre puis un tsunami. 
 

Par Richard Duclos

Les cinq pompiers de l'association des Pompiers de l'Urgence internationale (PUI) partis prêter main forte en Indonésie seront de retour à Limoges le mardi 9 octobre.

Partis le lundi 1er octobre, ils ont aidé pendant une semaine les sauveteurs indonésiens, après le séisme puis le tsunami qui ont frappé l’île des Célèbes. Le dernier bilan ce dimanche 7 octobre fait état d’au moins 1.649 morts.
 


Sur place, les pompiers limougeauds ont mis à disposition du matériel pour retrouver les victimes dans les décombres, dont un scanner et une caméra, et ont eux-mêmes participé aux recherches, notamment sur le site de l’hôtel Mercure, à Palu, où aucun survivant n’a pu être extirpé. Ils ont également mis à disposition une centrale de potabilisation de l’eau, dans des quartiers lourdement touchés.
 


"Il y a eu en plus du tsunami un tsunami de boue, je n’avais jamais vu ça, raconte Philippe Besson, le fondateur de l’association. La boue est remontée, il y a des zones où le sol a tout enseveli, comme si la terre avait été retournée par un motoculteur. On a vu une maison qui a été emportée sur plus de deux kilomètres."

Huit jours après la catastrophe, les chances de retrouver des survivants sont quasiment inexistantes. Ce qui n’empêche pas les pompiers de faire leur maximum. "On est un peu épuisés, mais ce n’est pas grave, on dormira dans l’avion", déclare Philippe Besson.
 


Après une escale par Bangkok, les pompiers du PUI devraient arriver à Limoges à la mi-journée mardi.

 

Sur le même sujet

Edith Cresson et les écoles de la deuxième chance

Les + Lus