• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Des chercheurs de Limoges changent la couleur des étoiles invisibles

Des chercheurs de Limoges changent la couleur des étoiles invisibles
Des chercheurs de Limoges changent la couleur des étoiles invisibles. Une équipe de chercheurs du laboratoire XLIM/CNRS/Université de Limoges vient de mettre au point un procédé qui permet de voir étoiles et planètes jusque là invisibles grâce à un système de rayon lasertotalement nouveau. Il vient d'être testé avec succès aux Etats-Unis. Reportage : Pascal Coussy, Maud Rieu, Sébastien Passelergue. Intervenant : François Reynaud : chercheur département photonique laboratoire XLIM/CNRS/Université de Limoges - Pascal Coussy, Maud Rieu

Des chercheurs en photonique du laboratoire XLIM/CNRS de l'Université de Limoges viennent de mettre au point un nouveau procédé de détection de planètes et d'étoiles jusque là invisibles.
Ils utilisent un laser qui modifie la longueur d'onde, et donc la couleur, des objets observés dans l'espace.

Par Pascal Coussy

Quinze ans de recherche et des résultats aujourd'hui reconnus dans plusieurs grandes revues scientifiques internationales : c'est la consécration pour l'équipe de chercheurs en photonique dirigée par François Reynaud.

Car leurs travaux pourraient bien révolutionner le petit monde de l'astronomie.

Leur nouvel instrument qui convertit la lumière infrarouge en fréquences visibles devrait permettre de détecter et d’observer des objets astrophysiques (étoiles, exoplanètes) qui jusque-là étaient difficilement visibles.

Cette technologie constitue une rupture totale par rapport aux techniques classiques d’observation astrophysique.

Elle va permettre de mieux observer les objets célestes "froids", en début ou en fin de vie ainsi que les exoplanètes.

François Reynaud / © France 3 Limouisn
François Reynaud / © France 3 Limouisn

Le prototype a été testé avec succès pendant plusieurs jours sur un réseau de six télescopes à l'Observatoire du Mont Wilson, près de Los Angeles aux Etats-Unis.

Les astrophysiciens américains ont été bluffés : le système des chercheurs français n'a mis qu'une demi-heure après son installation pour donner ses premiers réusltats.

En plus, il est léger et compact, contrairement aux systèmes classiques lourds, volumineux et moins performants qui doivent être refroidis en permanence avec de l'hélium liquide.

Les recherches réalisées à Limoges ont été soutenues par le CNRS, le CNES, Thalès et Airbus industrie, en collaboration avec l’ESA (Agence spatiale européenne) et la NASA.

A l'heure de la fusion entre les pôles de compétitivité "Elopsys" à Limoges et "Route des lasers" à Bordeaux, elles viennent confirmer l'expertise des chercheurs du laboratoire XLIM de Limoges en matière de lasers et de photonique.

Ces travaux, initialement utilisés pour l’imagerie astronomique haute définition, pourraient à l’avenir être appliqués à d’autres domaines tels que le diagnostic médical, l’analyse de polluants, la surveillance météorologique dans les aéroports, le fonctionnement optimal des éoliennes ou le cryptage quantique dans le domaine des télécommunications.

Sur le même sujet

La Rochelle : Olivier Falorni candidat aux municipales de 2020

Les + Lus