Cinéma : le Limousin de nouveau terre de tournages

L'année 2018 avait été catastrophique, aucun film n'avait été tourné dans l'ex-région Limousin. Un territoire qui attire de nouveau certains réalisateurs en 2019, 4 longs métrages pour le cinéma et plusieurs fictions télé ont été tournés en Haute-Vienne, Creuse et Corrèze.
En Limousin, plusieurs tournages de cinéma en cette année 2019
En Limousin, plusieurs tournages de cinéma en cette année 2019 © Pascal Coussy

4 longs métrages en 2019 en Limousin


- "Vaurien" de Peter Douroundzis, long-métrage tourné cet automne à Limoges
"Garçon Chiffon" du haut-viennois Nicolas Maury (repéré dans la série 10%)
"Bruno Reidal" de Vincent Le Port, dont les équipes filmaient notamment à Montrol-Sénard (87) cet été
- "Substance noire" de Carl Carniato, tourné actuellement dans les forêts de Xaintrie en Corrèze
Substance Noire, long-métrage tourné en Corrèze
 

2 fictions pour la télévision


- "Capitaine Marleau", série phare de France 3 avec Corine Masiero dont 2 épisodes ont été tournés en Limousin en 2019
- "Meurtre en Corrèze", téléfilm de la série "Meurtres à..." sur France 3, tourné en grande partie à Tulle en Corrèze cette année

Un film avec des plages et la mer, c'est compliqué de le tourner en Limousin. Les tournages sur un territoire se font en fonction des sujets des films, des envies des réalisateurs. A nous de leur proposer le plus de décors possibles. Laurent Moreau, chargé d'accueil au bureau des tournages de l'Agence Livre Cinéma et Audiovisuel de Nouvelle-Aquitaine

Bande annonce Capitaine Marleau - France 3


Année noire en 2018

Aucun tournage cinéma n'avait été accueilli en Limousin en 2018. Une année noire pour les 3 départements qui historiquement étaient des terres de films. 2019 s'annonce meilleure. Depuis 2 mois, à Limoges, un Bureau d'Accueil des Tournages permet à nouveau de mieux faire connaître les atouts du Limousin (décors, comédiens, techniciens).

La région Nouvelle-Aquitaine est la seule de France à être dotée de ce type de bureau dans les ex-régions afin d'apporter plus de proximité dans un territoire grand comme l'Autriche.
 


Une aide de la région de 7,6 millions d'€

 

En 2019, la région Nouvelle-Aquitaine a débloqué un fonds d'aides à la fiction de 7,6 millions d'€. Pour fin 2019/2020, le réalisateur Bertrand Mandico devrait poser ses caméras sur le plateau de Millevaches et en Charente-maritime pour son long-métrage "After Blue". Il est difficile de savoir à l'heure actuelle combien de tournages le Limousin accueillera l'année prochaine.
 

Certains départements jouent le jeu sauf en Limousin


Sur les 12 départements que compte la Nouvelle-Aquitaine, 6 octroient également une aide à la fiction (Charente, Charente-Maritime, Dordogne, Gironde, Landes et Lot-et-Garonne), Haute-Vienne, Creuse et Corrèze n'ont pas de lignes budgétaires affectées. Une absence de financement sans doute due au fait que l'ex-région Limousin était très impliquée dans la promotion du cinéma sur son territoire.

Côté documentaires, les aides avaient été amputées de 250 000€ en 2018. Une somme rétablie dans le budget cette année.

Il nous faudrait un tournage de série sur le long terme comme cela a été le cas pour "Un village français". Emmanuel Feulié, direction cinéma et audiovisuel à l'Agence Livre Cinéma et Audiovisuel de Nouvelle-Aquitaine

 

"Le Limousin a plein d'atouts. Ce n'est pas dur d'y tourner, les gens sont accueillants, patrimoine, décors y sont magnifiques mais ces richesses sont peu connues des producteurs parisiens !" ajoute Emmanuel Feulié. Reste à faire un travail de valorisation pour que Creuse, Haute-Vienne et Corrèze continuent à être des terres d'accueil. Entre 2007 et 2017, 1700 jours de tournage avaient été comptabilisés en Limousin. Plus de 8000 techniciens et figurants locaux avaient été employés.
 

Vaurien, long-métrage tourné à Limoges
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture