Confinement et animaux de compagnie, restez zen

© pixabay
© pixabay

Mon chien ou mon chat peuvent-ils me transmettre le covid-19 ? Comment vais-je les nourrir, les faire soigner pendant le confinement ? Puis-je les sortir en ballade ? Restez zen, on répond à vos questions.

Par Cécile Gauthier

Non, chiens et chats ne peuvent pas être vecteurs de la maladie

Le plus important est tout d'abord de rappeler que le covid-19 ne concerne pas nos animaux ! Chiens, chats, lapins ou hamsters ne peuvent pas le transmettre aux humains et les humains ne peuvent pas non plus les contaminer.

Il n'y a pas un coronavirus mais des coronavirus. Le terme coronavirus désigne un groupe de virus. Certains sont bénins, d'autre extrêmement graves. Certains concernent un type d'animal en particulier, d'autres les humains. Le covid-19 est un coronavirus extrêmement grave qui touche les humains. Et il n'y a pas de transmission inter-espèces . Comme l'explique le docteur Vincent Cruypenninck vétérinaire à Limoges :

Des coronavirus il y en a des centaines. Et pour le covid-19 les seuls cas de transmission connus se font d'humain à humain.
Pour le chat par exemple il existe un type de coronavirus bien connu, celui de la PIF, la péritonite Infectieuse Féline, il est très contagieux de chat à chat, mais ne se transmet ni à l'homme ni à un autre animal. Pour le covid-19 c'est pareil, c'est un virus qui ne touche que les humains et absolument rien ne laisse penser qu'une transmission de l'animal à l'homme ou de l'homme à l'animal soit possible. 

Pas de psychose donc, et aucune raison d'abandonner son chien ou son chat. 


Les nourrir...

Pour vos animaux domestiques, pas de panique, les animaleries resteront ouvertes afin de pouvoir vous approvisionner en nourriture.
Attention le gouvernement autorise seulement l'ouverture des magasins exclusivement dédiés aux animaux, et non des jardineries qui elles, même si elles vendent des aliments pour animaux, sont fermés.
Cependant certaines enseignes ont la possibilité d'ouvrir uniquement certains rayons : alimentation humaine, alimentation animale (chiens, chats, rongeurs, animaux de basse-cour, produit d'hygiène). Appelez le magasin avant tout déplacement pour vérifier qu'il est bien ouvert et que vous y trouverez ce dont vous avez besoin.


Les soigner...

Les vétérinaires assurent les urgences ainsi que les suivis et soins essentiels. Ils ont en revanche annulé pour le moment les rendez-vous pour vaccinations, castrations, stérilisations ou soins non urgents afin de se concentrer sur l'essentiel et de limiter au maximum les déplacements.
Au Sablard à Limoges par exemple, la clinique reste ouverte, comme nous l'a expliqué une assistante de santé vétérinaire :

les effectifs sont au complet, nous portons des masques, les mesures d'hygiène sont renforcées, les clients entrent au compte goutte, pour pouvoir respecter les distances de sécurité, le comptoir, les poignées de portes, les terminaux de cartes bleues sont désinfectés régulièrement.

D'autres praticiens proches les uns des autres ont choisi de se répartir les urgences un jour sur deux. En téléphonant à votre vétérinaire habituel vous serez de toute façon dirigé vers une clinique assurant les soins d'urgence.


Les sortir...

Si vous disposez d'un jardin vous pouvez évidemment laisser vos animaux y accéder pour faire leurs besoins et se dégourdir les pattes. Si vous êtes en appartement vous pouvez bien entendu sortir votre chien pour lui permettre de faire ses besoins. Sorties brèves, à proximité de votre domicile en respectant bien évidemment les distances de sécurité si vous croisez d'autres personnes. Et vous devez être muni de votre attestation de déplacement dérogatoire.
© Pixabay
© Pixabay



Les refuges...

A la SPA on s'organise aussi. Les bénévoles ne sont plus autorisés à venir rendre visite aux animaux. Les refuges sont fermés au public, pas d'adoptions ni d'abandons possibles en période de confinement. Le service de fourrière est cependant assuré pour les animaux perdus ou trouvés. Impossible cependant de se rendre directement au refuge nous précise cette salariée de la SPA de la Haute-Vienne :

Il faut appeler par téléphone auparavant, afin d'obtenir un rendez-vous pour éviter un déplacement inutile ou la présence de trop de personnes à la fois. 


Et du côté de la faune sauvage ?

Il n'existe qu'un centre de soin pour tout le Limousin et les départements limitrophes, SOS Faune Sauvage, situé à Verneuil-sur-Vienne (87). Une seule personne sera désormais présente au centre chaque matin afin d'assurer les soins des animaux sur place, il y a actuellement une trentaine d'oiseaux. L'association maintient son service d'accueil d'urgence, mais il est impératif de la contacter par téléphone avant toute démarche (07 78 07 11 23), comme le précise Aurélie Gontier de SOS Faune Sauvage.

Des conseils pourront être donnés par téléphone pour prendre en charge l'oiseau blessé à votre domicile. Ceci afin d'éviter tout déplacement inutile. Nos bénévoles n'assurent plus les relais et transport d'animaux.


En conclusion, restez zen, votre animal ne vous transmettra pas la maladie et vous ne la lui transmettrez pas non plus, vous pourrez continuer de le nourrir, il pourra être soigné. Pour les sorties, c'est au jardin si vous en avez un, dans votre quartier et rapidement si vous êtes en appartement en respectant les consignes.

Profitez du confinement pour câliner Médor et Minette sur le canapé !

© Pixabay
© Pixabay

 



 

Sur le même sujet

Les + Lus