Coronavirus : le casse-tête des stages pour les formations professionnelles

Période cruciale de l’enseignement professionnel, les stages en entreprises sont compromis par le coronavirus pour beaucoup d’élèves en IUT et en lycée professionnel. Les établissements sont contraints d’adapter leurs plannings et leurs modalités d’évaluation. 

© Leyla Vidal - BELPRESS/MAXPPP
À cette période de l’année, nombreux sont les étudiants qui devaient être en stage. Mais le Coronavirus est passé par là, obligeant les formations professionnelles à modifier leurs organisations. 

Stages neutralisés, mais pas annulés

À l’IUT du Limousin, plus de 800 élèves devraient actuellement mettre en œuvre leurs compétences au sein d’une entreprise. La période de stage a finalement été neutralisée. Elle ne sera pas prise en compte dans l’évaluation de l’élève. 

Une solution équitable et adaptative nous explique, Laurent Delage, directeur de l’établissement.
 

Au départ, les étudiants avaient des craintes sur la validation de leur année. On a décidé de prendre cette décision pour pouvoir s’adapter à la situation de chaque étudiant sans le pénaliser.

Car neutralisation ne signifie pas annulation. Il est toujours possible pour les élèves d’avoir une expérience professionnelle, sans que cela ne soit pris en compte dans leur évaluation scolaire. 

Si l’entreprise est toujours prête à l’accueillir, l’étudiant pourra y effectuer son stage. L’IUT accorde cependant une attention toute particulière au respect des normes sanitaires. 

Actuellement, nous signons de nouvelles conventions avec les entreprises d’accueil. Nous y intégrons une annexe relative aux respects des gestes barrières et des normes sanitaires dans l’entreprise. Laurent Delage.

Pour le moment, seule une dizaine d’étudiants de l'IUT ont pu entamer un stage. Les entreprises sont pour la plupart dans l'incapacité financière ou matérielle de recevoir un stagiaire dans de bonnes conditions.

Inversion du calendrier 

Autre stratégie au lycée professionnel Jean Monnet de Limoges, les stages sont tout simplement reportés. 

Dans cet établissement dédié aux métiers de l’alimentation, de l’hôtellerie et de la restauration, les élèves de terminales avaient déjà terminé leurs stages. En revanche, les élèves de secondes et de BTS devaient entamer leur expérience professionnelle pendant le confinement.

Œuvrant dans un secteur particulièrement affecté par le Coronavirus, l’établissement a décidé de reporter et de raccourcir les stages explique Philippe Chadelas, proviseur du Lycée. 

Les stages débuteront donc à la fin de l’été et s’étaleront jusqu’à fin septembre. Nous sommes déjà en contact avec les entreprises pour leur expliquer ces nouvelles modalités. 

Les élèves ne sont pas pour autant en vacances. Les cours de la rentrée ont été avancés à aujourd’hui. Pas question de prendre du retard sur le programme. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société entreprises économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter