Coronavirus. Fermeture des commerces : veillée d'armes à Limoges

© Philippe Tanger - France Télévisions
© Philippe Tanger - France Télévisions

Edouard Philippe a annoncé ce samedi 14 mars 2020, la fermeture de tous les commerces "non essentiels" pour lutter contre le coronavirus. En première ligne, ce soir, les restaurants, bars et boîtes de nuit qui baisseront le rideau dès minuit et jusqu'à nouvel ordre. Veillée d'armes à Limoges. 

Par Hélène Abalo

La nouvelle a fait l'effet d'une bombe chez les commerçants. Le Premier ministre a annoncé, ce samedi 14 mars, la fermeture de tous les magasins "non-essentiels" à compter de ce soir minuit. Seuls les enseignes alimentaires, les pharmacies, les banques, les stations-essence, les tabac-presse et certains services publics resteront ouverts. En première ligne, dès ce soir, les restaurants, bars et boîtes de nuit qui baissent le rideau. 

"On n'annonce pas cela un samedi soir à 20h, ça pouvait attendre demain matin 8h, j'affichais complet ce soir, c'est un client qui m'a téléphoné pour me prévenir", commente Stéphanie Cuq, restauratrice à Limoges.

Dans cet autre restaurant du centre-ville, ce sont déjà 5 personnes en chômage technique dans les cuisines. Chez les clients, c'est la résignation, tandis que chez les professionnels du secteur, c'est la stupéfaction. Déjà, certains réclament des aides, des exonérations de charges. Une réunion de crise se tiendra, lundi 16 mars, à l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie (UMIH). 

Dans ce bar populaire de la ville, on dirait que les clients se sont rassemblés comme pour se retrouver, une dernière fois, dans un endroit convivial. Était-ce raisonnable ? 
 
© Philipe Tanger - France Télévisions
© Philipe Tanger - France Télévisions
 

Un mal pour un bien

Edouard Philippe, le ton grave, a justifié cette fermeture des lieux accueillant du public : les "premières mesures prises de limitation des rassemblements [étaient] imparfaitement appliquées" et "la meilleure façon de freiner l’épidémie [était] la distanciation sociale". 

Mais je comprends. La santé avant tout (Stéphanie Cuq, restauratrice)

Contrôler la propagation de l'épidémie est une priorité avec pour objectif de limiter le nombre de cas, et de soulager, autant que possible, les services hospitaliers. Avec treize décès et 838 cas confirmés supplémentaires en 24 heures, la France compte désormais 4 500 cas confirmés de contamination par le nouveau coronavirus, dont 91 mortels.
"Ce soir, nous avons un doublement du nombre de cas en 72 heures", a notamment insisté le directeur général de la Santé lors de son point de presse quotidien.
 

Les messes et les cinémas aussi... 

Toutes les activités culturelles sont suspendues, avec notamment, la fermeture des théâtres, des bibliothèques....
Le Grand Ecran de Limoges annonce 40 personnes au chômage technique suite à la fermeture des cinémas. Quant à l'évêché, il annonce l'annulation de toutes les messes jusqu'à nouvel ordre, et dès celles de ce dimanche matin. Néanmoins, les églises resteront ouvertes, à condition que les fidèles respectent une distance nécessaire. 



 

Sur le même sujet

Les + Lus