Covid 19 : situation tendue au collège Calmette de Limoges

3 enseignants et 12 élèves sont positifs au coronavirus. 4 classes sont fermées, et l’inquiétude monte chez certains parents et enseignants.

3 enseignants et 12 élèves sont positifs au coronavirus.
3 enseignants et 12 élèves sont positifs au coronavirus. © Colyne Rongère

Le collège Albert Calmette de Limoges est touché par l’épidémie de Covid 19. 4 classes sont actuellement fermées. Dans l’une d’elle, on comptait 3 cas positifs.

Déjà début novembre, des membres du personnel avaient écrit à la rectrice pour faire part de leur inquiétude : "Depuis plusieurs jours nous attirons votre attention quant à la situation du collège Calmette. En effet, nos effectifs ne nous permettent pas de travailler en sécurité tout en respectant le protocole renforcé. Aussi, nous vous demandons d’accéder à nos demandes. Nous voudrions pouvoir travailler en alternant la présence des élèves un jour sur deux."

Une demande qui n’a pas été acceptée.

 

Demande de fermeture

 

Aujourd’hui, selon le rectorat, 3 professeurs sont actuellement absents à cause de la Covid, et 12 élèves ont été testés positifs.

La CGT, demande maintenant dans un communiqué la fermeture de l’établissement : "La CGT éduc’Action demande à ce que le collège soit fermé la semaine prochaine pour stopper les contaminations et que les propositions qui ont été faites par les équipes, soient enfin prises en considération et mises en place dès la rentrée de janvier 2021. L’hiver commence à peine et le virus n’a pas fini de sévir."

Une demande qui n'est pas acceptée, pour éviter un décrochage et une désocialisation des élèves qui se trouvent toujours au collège. Jacqueline Orlay, directrice académique des services de l'éducation nationale de la Haute-Vienne, tente de rassurer : "L'inquiétude est plus conséquente chez les parents qui ne sont pas concernés par les classes isolées parce qu'ils ont moins d'informations (...). Il faut rappeler aux parents qu’ils peuvent poser toutes les questions qu’ils veulent au chef d’établissement."

 

Cas contacts

 

Mais plusieurs parents restent en effet préoccupés, notamment ceux qui ont des enfants "cas contacts" ; certains craignent un retard scolaire.

Le père de Dorian, élève de troisième, témoigne : "Dorian c’est un élève de 3ème qui va passer au lycée. On s’aperçoit qu’il a très peu de supports pédagogiques, pas de visioconférences, très peu de cours à distance, et nous on perd les repères pour savoir si il aura le niveau des lycéens qui seront avec lui l'année prochaine. On ne sait pas s’il aura un niveau suffisant ou s’il va tomber dans l’échec scolaire."

Selon la CGT, 10 à 15 professeurs seraient en ce moment en congé maladie à Calmette, la plupart pour cause de grosse fatigue.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société coronavirus/covid-19 santé