• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Le CSP enchaîne une sixième victoire de rang face au voisin Boulazac

Boutsiele a été un des grands artisans de la victoire du CSP Limoges face à Boulazac. / © MAXPPP/Le Populaire du Centre/Stéphane Lefèvre
Boutsiele a été un des grands artisans de la victoire du CSP Limoges face à Boulazac. / © MAXPPP/Le Populaire du Centre/Stéphane Lefèvre

Le CSP Limoges a été reçu 6 sur 6 dans l’ère de François Peronnet, hier face à Boulazac. Mais ce succès est sans doute le moins abouti de cette série. Suffisant pour décevoir le coach qui a livré une analyse sans concession. Retour sur cette rencontre aussi serrée que le score : 89 à 84.
 

Par Charles Lemercier

Dans le derby de Nouvelle-Aquitaine, Limoges n’a pas survolé les débats mais a tout de même remporté sa sixième rencontre d’affilée. Une série sans accroc pour l’entraîneur François Peronnet.

A la mi-temps, le score était presque aussi serré que le résultat final. Les Limougeauds comptaient six points d’avance (46 à 40). Les débats ont été serrés tout au long du match donnant un bonus haletant aux spectateurs de Beaublanc.

Limoges, au bout du bout

Les assauts de Taylor puis Bouteille ne suffisaient pas. La réponse périgourdine était de longue portée. Limoges comptait trois points d’avance à moins d'une minute du terme. Boulazac a manqué le coche pour faire durer le plaisir. Bouteille a, lui, conclu pour acter la victoire des siens.

Le coach de Boulazac, Thomas Andrieux, s’est montré fier de ses joueurs. Paradoxe, c’est l’entraîneur vainqueur, François Peronnet qui a livré une analyse sans concession.

Nous sommes extrêmement chanceux de repartir avec la victoire. Elle n’est pas méritée. Le résultat n’est pas la récompense d’un travail bien fait. François Peronnet, coach du CSP Limoges.

La suite du programme pour Limoges : un déplacement à Belgrade avec le Top 16 d'Euroligue aussitôt l’année commencée, le 2 janvier.
 

Sur le même sujet

Le gravelot à collier

Les + Lus