• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Limoges CSP : Kyle Milling partira, partira pas ?

Kyle Milling a été confirmé par les dirigeants sur le banc de Limoges malgré la déclaration contraire de l'ancien pivot du club Fred Weis. / © André Abalo
Kyle Milling a été confirmé par les dirigeants sur le banc de Limoges malgré la déclaration contraire de l'ancien pivot du club Fred Weis. / © André Abalo

Le feuilleton continue au CSP. Alors que le club limougeaud occupe une inquiétante 15e place en Jeep Elite et que la gronde des supporters grimpe, l'avenir du coach Kyle Milling et les rumeurs sur son potentiel départ ont remis le feu aux poudres.

Par Justine Saint-Sevin

Un tweet et le feu était reparti. Il est peu de dire qu'il y a du rififi au CSP depuis le début de la saison. Loin de ses standards habituels sur le terrain (3 victoires-5 défaites en championnat, 2-3 en Eurocoupe), le dossier Mo Jaiteh, des supporters dubitatifs, le CSP est sous pression. Comment refaire partir la machine ? Pour Fred Weis, ancien pivot du club et désormais consultant pour RMC : Kyle Milling serait le fusible choisi par le club pour se relancer après cette entame poussive. Il serait même remplacé par JD Jackson.
 
CSP : Kyle Milling partira, partira pas ?
Le feuilleton continue au CSP. Alors que le club limougeaud occupe une inquiétante 15e place en Jeep Elite et que la gronde des supporters grimpe, l'avenir du coach Kyle Milling et les rumeurs sur son potentiel départ ont remis le feu aux poudres. - France 3 - Journaliste Jean-Martial Jonquard

 
Une double information aussitôt démentie par le club. "C'est faux et archi-faux, a indiqué Olivier Bourgain, le directeur sportif à nos confrères de l'Equipe. Notre position est claire et nette, il a notre entière confiance. Il n'y a pas eu l'ombre d'un contact avec JD Jackson. Je sais qu'on n'est pas dans les standards du CSP, qu'on aurait déjà dû couper deux entraîneurs, mais ce n'est pas dans ma philosophie de management." 

Ici, il y a eu douze coaches en onze saisons. A Limoges, on aime bien régler les problèmes en faisant sauter des têtes...", Manuel Diaz, conseiller du président 

Dans la soirée de mardi, Manuel Diaz, conseiller du président, et Fred Weis tous deux présents sur le plateau d'RMC pour l'émission Buzzer Time ont réglé leur compte en direct. "Ma source d’informations principale, celle qui m’a donné de grosses informations cet été, m’appelle en me disant-voilà j’ai le nouveau coach du CSP-. Dans la foulée un ami me confie que JD Jackson a été vu à Limoges et qu'il se serait pré-entretenu avec Youri Vériéras", s'est justifié le consultant. Diaz lui a ensuite reproché de ne pas avoir "appelé le club" et s'indignera que l'utilisation du "conditionnel permet de dire n'importe quoi". Un passage qui n'a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux.
 


Interrogé par France 3 sur son éventuel départ le principal intéressé, Kyle Milling s'est quant à lui contenté de répondre "je ne suis pas au courant". Et si Manuel Diaz a affirmé qu'aucun ultimatum ou objectif précis autre que de "développer sa tactique, son jeu, son coaching et tirer profit de ce groupe qui a été construit avec lui par Olivier Bourgain", n'a été fixé à Kyle Milling, une nouvelle défaite mercredi soir à Zagreb en Eurocoupe contre le Cedevita, battu à l'aller (82-68) poussera un peu plus le technicien vers un siège éjectable.

 

Sur le même sujet

Bilan touristique de Dordogne pour l'été 2019

Les + Lus