Déconfinement : l'Aquarium du Limousin va rouvrir en limitant les entrées

Publié le Mis à jour le
Écrit par Gwenola Beriou
Les poissons de l'Aquarium du Limousin attendent le retour des visiteurs avec impatience !
Les poissons de l'Aquarium du Limousin attendent le retour des visiteurs avec impatience ! © Aquarium du Limousin

Bonne nouvelle : l'aquarium du Limousin va pouvoir de nouveau accueillir des visiteurs à partir du mercredi 13 mai 2020. Il a mis en place un protocole sanitaire très strict.

Cela fera peut-être partie de l'une de vos premières sorties du déconfinement : une petite visite de l'aquarium de Limoges.
Cela sera possible dès le mercredi 13 mai, mais attention les règles changent !
L'aquarium a mis en place un protocole très strict, validé par la Préfecture de la Haute-Vienne.
 

Réservation obligatoire


Les visites seront possibles uniquement sur réservation, par téléphone au 05 55 33 42 11, ou sur le site de l'Aquarium du Limousin à partir de lundi 11 mai.
Des créneaux de 30 minutes seront proposés à la réservation pour chaque famille de 2 à 6 personnes. 
La visite pourra durer au maximum une heure. Si bien que deux familles seulement pourront visiter le site en même temps, sans se croiser.

Habituellement, nous accueillons 300 à 400 visiteurs par jours. Là, ce sera une trentaine. Mais la priorité, pour nous, c'est la réouverture. - David Branthôme, directeur de l'Aquarium du Limousin


Désinfection écologique


Un protocole de nettoyage a également été mis en place.
Le site et les aquariums seront désinfectés trois fois par jour, matin, midi et soir, avec un produit écologique qui "a l'avantage d'être rémanent", précise David Branthôme, "c'est-à-dire que si quelqu'un postillonne sur une vitre, le produit qui a été pulvérisé reste actif pendant une demi-heure et détruit automatiquement les postillons".

Le port du masque sera obligatoire pour les visiteurs ainsi que les salariés. Des masques jetables et du gel hydroalcoolique seront mis à disposition. Un sens de visite sera matérialisé avec une entrée et une sortie distinctes.

Les sanitaires ont également été réaménagés afin que tout soit automatique (lumière, savon etc...).



Un manque à gagner important

La fermeture de l'aquarium pendant toute la durée du confinement représente un manque à gagner important pour l'établissement, qui réalise habituellement 60% de son chiffre d'affaires entre les mois d'avril et août.

Les vacances de Pâques, les ponts du mois de mai, sont des périodes importantes pour nous. Toutes les visites scolaires du mois de juin ont aussi été annulées. Pour l'instant, la perte est estimée à 60 000€ sur la période du confinement. Et pour la suite, c'est l'incertitude. Surtout que nous n'avons pas d'information sur l'aide que nous devons toucher du gouvernement. - David Branthôme

Le gouvernement a en effet débloqué une enveloppe de 19 millions d'euros pour les aquariums et parcs animaliers. Mais la répartition n'est pas encore connue.

Les aquariums de France ont estimé leurs charges à 67€ par m3. Un aquarium comme celui de Limoges, de 165 m3, dépense donc plus de 11 000€ chaque mois pour payer l'eau, l'électricité, la nourriture des poissons et les salaires des soignants animaliers.
 

Le projet de déménagement de l'aquarium du Limousin sera aussi, très certainement, retardé. La recherche d'un nouveau lieu a pris du retard pendant le confinement. Le déménagement, envisagé à un horizon de 5 ans, ne se fera sans doute "pas avant 7, 8 ou 10 ans" selon David Branthôme.

Les collectivités et les investisseurs privés qui doivent nous aider dans ce projet auront certainement d'autres priorités. Et le projet en lui-même devra être revu. Il faudra réécrire notamment l'accueil au public. Nous vivons une crise sans précédent, qui va nous obliger à nous adapter.



 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.