Déconfinement en Limousin. Retour au collège, quid des élèves décrocheurs ?

Ils étaient plusieurs centaines de collégiens de 6e et 5e à réintégrer leur établissement ce lundi 18 mai. Une rentrée à minima, censée privilégier les élèves qui se sont éloignés de l'enseignement pendant le confinement. Exemple au collège Calmette de Limoges...

 
Dans les quartiers dits prioritaires, l’enjeu principal de cette rentrée au collège est de faire revenir les élèves dits décrocheurs. C'était d'ailleurs l'une des raisons de reprise, évoquée par Jean-Michel Blanquer le 12 mai dernier :

Aller chercher les élèves décrocheurs, c'est l'une des raisons pour lesquelles il fallait déconfiner maintenant... Chaque semaine qui passe est dangereuse sur le plan pédagogique, sur le plan sanitaire, sur le plan éducatif. (Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education Nationale)
 

Les décrocheurs sont-ils revenus ?


À Limoges, le collège Albert Calmette est en Réseau Education Prioritaire Plus. Pendant les semaines de confinement, plusieurs élèves du quartier ont eu parfois du mal à rendre le travail demandé par les enseignants :

Je n'avais pas d'encre dans l'imprimante à cause des soeurs et des frères... Ils prenaient tout le temps l'ordi, après c'était difficile de travailler dessus... (Jean-Elie, élève de 6ème)

C'était plutôt bien mais j'ai eu quelques soucis avec (le logiciel) Pronote. Dès fois, quand il y avait des sites à voir, je ne les avais pas. Je ne comprenais pas pourquoi. (Mathieux, élève de 6ème)

Comment tu as fait sans imprimante ?

Soit je recopiais mais, vu que c'était de la géométrie, je laissais quoi... (Alina, élève de 6ème)

Beaucoup d’élèves du collège vivent dans la ZUP de l’Aurence, un quartier difficile de Limoges. Entre manque d’équipement informatique ou problème de connexions internet, l’apprentissage a été perturbé pour ces collégiens.

Deux mois sans accueil physique, deux mois où le corps enseignant a tout fait pour éviter au maximum les décrochages :

Je pense qu’ils ont quand même réussi à garder un minimum de liens. Ils ont fait ce qu'ils ont pu... pour l'instant, on reprend. Je n'ai pas encore vu ce que ça a pu donner, s'ils ont pris beaucoup de retard, mais moi je leur fais confiance. (Aurore Lesuisse, professeur de mathématiques)

Plus de la moitié des 6e sont venus à Calmette

52 % des effectifs de 6ème étaient présents ce lundi 18 mai au collège Calmette. Un taux largement au-dessus de la moyenne : 35% sur tous les établissements de l’académie de Limoges.

Déconfinement. Retour au collège, quid des élèves décrocheurs ?

Depuis le début de la crise, l’équipe pédagogique passe beaucoup de temps à contacter les familles pour éviter les décrochages.

Des décrocheurs, il y en a dans tous les établissements scolaires. Sur le collège Calmette, bien entendu on en a. Mais nous n'avons laissé personne en dehors de ce que l'on a mis en place depuis le confinement. Essentiellement par l'appel des enseignants et des professeurs principaux qui ont fait un gros, gros travail par rapport à ça... on a une réussite de retours qui est relative. (Jean-Christophe Alary, principal du collège Albert Calmette)

 


 S’ils sont 75 à avoir repris le chemin des salles de cours ce lundi, 600 autres élèves du collège sont encore à la maison et 10 % d’entre eux ne suivent pas l’enseignement à distance. Bref, dans cet établissement prioritaire, la partie n'est pas gagnée mais au moins, elle se joue !
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déconfinement société éducation