Vers un déremboursement de l'homéopathie ?

Une pétition contre le déremboursement de l'homéopathie a pour le moment recueilli près de 500 000 signatures / © MAXPPP/Olivier Corsan/Le Parisien
Une pétition contre le déremboursement de l'homéopathie a pour le moment recueilli près de 500 000 signatures / © MAXPPP/Olivier Corsan/Le Parisien

Vers la fin du remboursement des traitements homéopathiques ? Dans un rapport commandé par Agnès Buzyn, la ministre de la santé,  la haute autorité de santé préconise de ne plus rembourser l'homéopathie. Une decision qui pourrait avoir des conséquences sur l'emploi en Limousin.
 

Par France Lemaire

La décision préliminaire de la haute autorité de santé préconisant le déremboursement de l'homéopathie n'aurait pas dû se retrouver sur la place publique, mais aujourd'hui à Limoges, elle a des conséquences sur l'emploi : 26 personnes travaillent dans une filiale du laboratoire Boiron, spécialiste de l'homéopathie, des salariés inquiets pour leur avenir.
 

Question de santé

Les patients habitués à se soigner par l'homéopathie eux aussi s'interrogent. Ils sont nombreux à avoir signer une pétition contre le déremboursement, près d'un demi-million à ce jour, et se demandent en quoi cette mesure pourrait permettre à la sécurité sociale de faire des économies. 

"Forcément il y aura des dépenses supplémentaires dues à ce déremboursement de l'homéopathie. Je ne vois pas l'intérêt",

explique une cliente dans une pharmacie de Limoges. 



Le statut de l'homéopathie va-t-il changer ? La haute autorité de santé rendra son avis définitif d'ici quelques semaines.  

 
L'homéopathie sera-t-elle déremboursée ?
Vers la fin du remboursement des traitements homéopathiques ? Dans un rapport commandé par Agnès Buzin, la ministre de la santé,  la hauteautorité de santé préconise de ne plus rembourser l'homéopathie. Une decision qui pourrait avoir des conséquences sur l'emploi en Limousin. Intervenants dans ce reportage : Marion Lemaire pharmacienne, des clients de la pharmacie et Lengo Angèle Mambu, professeur au Laboratoire de chimie des substances naturelles - Un reportage de Christophe Bodin, Henry Simonet et Marion Harranger







 

Sur le même sujet

Fraude à la licence IV : les commerçants de Sarlat s'inquiètent

Les + Lus