Des découvertes historiques dans la Vienne grâce aux fouilles archéologiques

Publié le
Écrit par Lisa Davet .

Les fouilles dans la Vienne, au niveau du Pont Saint-Martial à Limoges, se sont terminées ce jeudi 7 juillet 2022 pour les plongeurs-archéologues. Ils sont ravis de pouvoir étudier plusieurs objets sortis de l’eau et datant d'une toute autre époque.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Immersion dans l’histoire de Limoges

C’était le tout premier chantier de fouilles archéologiques dans la Vienne. Toute une équipe est venue s’installer aux abords du pont Saint-Martial à Limoges afin de découvrir les secrets enfouis sous les eaux troubles de la rivière.

Armés de leur tenue de plongée, ils étudient les profondeurs, sous le regard étonné des passants. En particulier lorsqu'ils ramènent sur terre un morceau de granit d’une vingtaine de kilos, ressemblant à un boulet de catapulte : « Ça pourrait être un boulet employé comme pierre de lest sur une embarcation, ou, je croise les doigts pour ça, un des boulets qui a servi à détruire le pont au 12ème siècle », développe Simon N’Tela, l’un des plongeurs-archéologues.

Mais les trouvailles ne s’arrêtent pas là, c’est 2000 ans d’histoire dissimulée jusqu'à 1 mètre 50 sous les eaux de la rivière. Un fer de mule, une montre ou encore un madrier ont déjà refait surface grâce aux travail des archéologues. Des objets qui permettent de se renseigner sur le mode de vie de l’époque.

Sur les traces du pont romain

Mais leur mission continue aussi à la surface. En-dessous du pont Saint-Martial, Fabien Loubignac, archéologue, imagine déjà retracer le parcours des romains à Limoges. Il espère reconstituer en 3 dimensions le premier pont, d'origine romaine. Bien plus imposant que celui d'aujourd’hui.

Pour cela, il étudie les différentes pierres utilisées et notamment les fondations du pont : « Ces blocs-là sont monumentaux par rapport à ceux, au-dessus, de plus petites tailles ». Pour lui, aucun doute, il s’agit bien d’un indice pour ses recherches sur l'ancien pont.

C’est le seul endroit du pont où nous avons le départ de la voûte et si on a le départ on peut reconstituer la forme qu’elle avait avant …

Fabien Loubignac, archéologue

De nouvelles fouilles sont prévus l’an prochain, la Vienne commence donc tout juste à nous révéler ses secrets.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité