Don de rares photos sur plaques de verre à la Cinémathèque de Nouvelle-Aquitaine

Un habitant de Limoges vient de faire don de près de 400 plaques stéréoscopiques à la Cinémathèque de Nouvelle-Aquitaine de Limoges. Des photos rares prises dans la 1ère partie du XXe siècle.

Les vues sur plaques de verre représentent le Limousin et d'autres sites de Nouvelle-Aquitaine
Les vues sur plaques de verre représentent le Limousin et d'autres sites de Nouvelle-Aquitaine © cdna - collection Noel

Le 23 mars dernier, à Limoges, Philippe Noël franchit les portes de la Cinémathèque de Nouvelle-Aquitaine. Entre ses mains, il tient un carton au contenu mémoriel inestimable : près de 400 plaques stéréoscopiques.

"Elles me viennent de mon grand-père Gaston Noël. Aujourd'hui, j'ai 70 ans, qu'est-ce que deviendront ces plaques dans 20 ou 30 ans ? J'avais le désir qu'elles ne se perdent pas, que tout le monde puisse y avoir accès. L'envie de sauvegarder et partager." 

Les boîtes en carton contenant les plaques photographiques en verre léguées à la Cinémathèque de Nouvelle-Aquitaine
Les boîtes en carton contenant les plaques photographiques en verre léguées à la Cinémathèque de Nouvelle-Aquitaine © cdna - collection Noël

Des vues du Limousin et d'ailleurs...

Plaque stéréoscopique des ruines du château de Châlucet près de Limoges
Plaque stéréoscopique des ruines du château de Châlucet près de Limoges © cdna - collection Noël

Les plaques photographiques en verre représentent des vues prises pendant la première moitié du XXe siècle. On y distingue des environs de Limoges mais également des sites visités par l'aïeul de Philippe Noël tels Crozant, La Rochelle, Meilhac, la côte Atlantique, les Pyrénées...

"Mon grand-père était professeur de musique. Il s'est quand même pas mal baladé en France à une époque où ce n'était pas courant. Et puis, il y a des prises de vue familiales. J'ai demandé à les visionner une fois numérisées, Il est possible que cette petite fille à Meilhac soit ma mère." 

Photo sur plaque de verre prise par Gaston Noël à Meilhac en Haute-Vienne
Photo sur plaque de verre prise par Gaston Noël à Meilhac en Haute-Vienne © cdna - collection Noël

Des témoignages photographiques à restaurer

Les plaques stéréoscopiques en verre permettaient au début du siècle dernier d'avoir l'illusion du relief en disposant deux photos côte à côte. On les visionnait ensuite dans des appareils prévus à cet effet, les stéréoscopes.
"Les plaques que nous avons récupérées font en majorité 13 cm par 6 cm. Elles sont très belles mais certaines sont abîmées..." explique Patrick Malefond, chargé de mission à la Cinémathèque de Nouvelle-Aquitaine.

Un stéréoscope issu de la collection de Gilles Arizolli, bénévole de la Cinémathèque de la Nouvelle-Aquitaine
Un stéréoscope issu de la collection de Gilles Arizolli, bénévole de la Cinémathèque de la Nouvelle-Aquitaine © cdna - collection Noël

"La première étape sera de visionner tous les documents, les cataloguer, les trier, nettoyer toutes les plaques à l'eau ionisée, les scanner, les indexer avant de les mettre dans notre base de données et en ligne." , ajoute Sébastien Beauplan, technicien audio à la Cinémathèque de Nouvelle-Aquitaine

Une mission de plus pour les salariés passionnés de la Cinémathèque Nouvelle-Aquitaine créée en 2009 par Marc Wilmart et qui propose près de 8 000 documents (films et photos) accessibles au grand public

Plaque stéréoscopique en verre, paysage de Charente-Maritime, première moitié du XXe siècle
Plaque stéréoscopique en verre, paysage de Charente-Maritime, première moitié du XXe siècle © cdna - collection Noël


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région nouvelle-aquitaine culture patrimoine histoire