Ethylotests anti-démarrage, 80km/h, etc : le délégué interministériel à la sécurité routière en visite en Haute-Vienne

A la veille du 1er week-end de grands départs sur les routes des vacances. Ce vendredi 28 juin 2019 le délégué interministériel à la sécurité routière était en Haute-Vienne. Il a réaffirmé son attachement au 80 km/h, il a aussi présenté l'éthylotest anti-démarrage. 

Le système est simple, pour démarrer, il faut souffler. L'éthylostest anti-démarrage équipe déjà les bus et les cars, il devrait se généraliser pour les véhicules particuliers.

Il y a, en France, chaque année 135 000 condamnations pour alcoolémie au volant. Désormais, après un contrôle d'alcoolémie positif, les préfectures pourront proposer au contrevenant ce dispositif, plutôt que la suspension du permis, un système doublement positif selon Emmanuel Barbe le délégué interministériel à la sécurité routière en visite en Haute-Vienne ce vendredi 28 juin 2019.

[grâce à ce système] vous pouvez espérer ne pas perdre votre emploi, ne pas être désocialisé. Il y a un vrai intérêt à entrer dans ce programme qui a un effet très utile, c'est de lutter contre la récidive.

Lors de sa visite, Emmanuel Barbe,  a aussi échangé avec des acteurs de la sécurité routière. Il a été question des 80 km/h. La Corrèze a déjà annoncé vouloir repasser au 90 sur une partie du réseau, en Haute-Vienne, le département s'interroge, car les nationales, resteront elles à 80 comme l'explique Stéphane Delautrette, vice-président du Conseil Départemental de la Haute-Vienne.

C'est tout le problème, le département se retrouve avec cette possibilité qui lui est donnée, je ne vais pas vous dire que je trouve ça logique, je pense au contraire que ça ne l'est pas.

Pour le délégué interministériel, rien de paradoxal, s'il est possible de déroger, la règle, pour l'Etat, reste le 80.

La loi exclut les routes nationales du repassage à 90km/h, la vraie cohérence est là puisque nous disons depuis le début de la mesure que les routes sur lesquelles il y a le plus de trafic et sur lesquelles on roule le plus vite sont celles où il y a le plus d'accidents. C'est exactement la définition d'une Nationale.

La RN 147 restera donc à 80km/h, la route Limoges / Poitiers, dont il a aussi été question lors de cette visite. Son caractère accidentogène et la nécessité de son aménagement ont été débattus. Mais le débat a n'a rien donné, pour les travaux routiers, le délégué explique ne pas avoir de pouvoir de décision.