Explosion du bar Le Macao à Limoges : le gérant condamné en appel

La cour d'appel de Limoges a condamné Claude Mouchague à trois ans de prison avec sursis et 20 000 euros d'amende pour l'explosion du bar Le Macao dont il était le gérant. Lors du sinistre, en juin 2014, un pompier avait été grièvement blessé.

L'arrêt de la Cour d'appel de Limoges est un "soulagement" pour l'avocat des parties civiles, Philippe Clerx. Claude Mouchague, gérant du bar Le Macao est condamné à trois ans de prison avec sursis et 20 000 euros d'amende pour destruction de biens volontaire par substances explosives.

En première instance, il avait été relaxé alors que le parquet avait requis sept ans de prison ferme. Le procureur de la République avait fait appel de la décision, et ce vendredi 30 juin, la cour d'appel a donc condamné Claude Mouchague.

Pour Philippe Clerc : "Le principe de la condamnation est important, il était incompréhensible qu’il en soit autrement.". Il précise que "le quantum des peines est significatif".

L'avocat du prévenu, maître Jean-Christophe Romand prend acte de la décision et insiste sur le fait que le gérant du Macao n'a été condamné pénalement que "pour les dégradations volontaires", mais "relaxé pour ce qui concerne des blessures volontaires". Par ailleurs, il constate que "la Cour n'a pas suivi les réquisitions du parquet demandant un mandat de dépôt."

À ce stade, l'avocat ne "voit pas d’intérêt de poursuivre en cassation", mais se réserve le droit de le faire en accord avec son client. 

Dans ce dossier, reste la question du règlement des intérêts civils. Il s'agit de montant important, plusieurs centaines de milliers d'euros pour les victimes, un pompier grièvement blessé lors de l'explosion, ainsi que deux policiers. Tous trois conservent, des années après, des séquelles de l'explosion.

 

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité