Extraterrestre : ces participants au symposium de Limoges qui pensent bientôt pouvoir accueillir des ovnis sur terre

Depuis trois jours, le zénith de Limoges est le théâtre d'un congrès atypique puisque 2 000 personnes sont venus écouter des conférenciers leur raconter des histoires d'ovnis et d'extra-terrestres. Ils ont en commun d'avoir le même profil, marqué par une défiance envers les institutions.

À Limoges, près de 2 000 personnes se sont retrouvées, car elles ont, pour la plupart - selon notre équipe sur place - la certitude que les extraterrestres existent. Certains sont même venus de très loin, du Canada par exemple, pour assister au symposium organisé par Alliances célestes. Mais dans cette foule réunie dans un Zénith à la forme évocatrice d'ovni, peut-on lister d'autres points communs ? En interrogeant les visiteurs, deux similitudes émergent : 

Tout d'abord, l'âge des participants, relativement élevé, et leur opposition souvent marquée à la covid. Pour beaucoup, la crise sanitaire semble avoir été un moment de rupture et survient, dans les propos, une opposition marquée aux institutions, notamment le gouvernement. Ainsi pour une femme interrogée devant le Zénith ; pour elle, la crise sanitaire repose sur un tissu de mensonges. "C’est quelque chose de très grave. Quand on s’informe dans les autres pays, il s’avère qu'on n’avait pas besoin de faire tout ça. Il y a une omerta et quelque chose de problématique en France au niveau de la liberté. Je suis venu au symposium par curiosité. Je n'ai jamais vu un ovni, mais je trouvais ça intéressant d’être nourri par d’autres pensées."

► À LIRE AUSSI : "Il faut trouver les réponses pour un monde meilleur" : 3000 personnes se préparent à l'arrivée des extraterrestres

Les médias en prennent aussi pour leur grade. Certains déclarent ne plus avoir de télévision pour ne pas regarder les informations. "On a vraiment ce sentiment qu’on nous ment en totalité sur tous les sujets. Avec les réseaux sociaux, on nous indique d’autres révélations qui nous font ressentir des choses positives. Quand on regarde les infos, ce n'est que des mauvaises choses, que du négatif. On emmène les gens dans la peur tout le temps, et on ne veut plus vivre ça."

Le mot "mensonge" revient régulièrement, de même que le terme "manipulation", comme si les journalistes empêchaient la manifestation d'une vérité cachée aux yeux de tous : l'existence des extraterrestres.

"On m'a traitée de complotiste"

Danielle vient de Charente-Maritime et ne se voyait pas rater le symposium. Pendant la covid, elle a rencontré des personnes qui partageaient ses croyances. "J'ai rencontré des gens qui rejoignaient ce que je pensais depuis longtemps sur des sujets de spiritualité, de partage, aller vers un monde autre que celui-là. On est dans un changement qui n’a jamais existé."

Encore aujourd'hui, elle voit cette pandémie comme "une gigantesque manipulation." "Je me suis sentie très isolée pendant le confinement, parce que je n’ai pas du tout été dans la spirale de cette maladie. J’ai tout rejeté en bloc depuis le premier jour. Je ne nie pas le décès des personnes, je réfute l’instrumentalisation de cette soi-disant pandémie. On m’a traité de complotiste, si c’est comprendre ce qui se passe au niveau de la manipulation de certains politiques, alors oui, je le suis."

Selon elle, l'existence des extraterrestres est une évidence. "Les peuples de l’univers qui habitent d’autres galaxies, je suis à fond dedans depuis cinquante ans. C’est un mensonge permanent depuis des millénaires, je m’intéresse aux civilisations dites disparues, et on nous a menti. Il faut faire attention, il y a des gens qui disent aussi n’importe quoi. Je me base sur ce que je ressens."

Pour rappel, dans un précédent article, le directeur d'Alliances Célestes, Jean-Michel Raoux, se voulait rassurant concernant les idéologies du mouvement :"le nouveau monde, on va l'imaginer. Nous sommes ici pour développer notre imaginaire, notre imagination, voilà, c'est tout. C'est comme dans Star Trek ou d'autres trucs", un discours policé devant la caméra, mais beaucoup plus sérieux sur la toile :"on veut montrer quelque chose qui est là depuis des années, qui a été caché, mais qui maintenant est accessible".

► À LIRE AUSSI : "C'est un milieu où il y a beaucoup de farfelus" : le symposium pour imaginer "le nouveau monde" débarque à Limoges

Le symposium à Limoges s'achève ce lundi 18 mars. Pour rappel, plusieurs associations contre les dérives sectaires ont fait savoir leur inquiétude face à l'ampleur de l'événement. Contactés, les membres de l'association Alliances célestes précisent que sera organisée une conférence avec communiqué de presse après le congrès.