Fanny Posvite privée de championnats du monde de Judo, l’athlète de Limoges accuse le coup

La judokate de Limoges est n°4 mondiale en moins de 78 kilos. Non-sélectionnée pour les jeux olympiques, Fanny Posvite n’ira pas non plus aux championnats du monde début juin à Budapest.

Fanny Posvite privée de championnats du monde
Fanny Posvite privée de championnats du monde © Max PPP / Thierry Sallaud

La décision a été annoncée officiellement ce jeudi 27 mai par Larbi Benboudaoud, responsable de l’équipe de France féminine de judo.

Malgré la blessure d’Hélène Receveaux, Fanny Posvite n’ira pas aux championnats du monde qui se dérouleront à partir du 3 juin en Hongrie, bien qu’une place soit vacante.

Pour Larbi Ben Boudaoud, il s’agit d’une pure question de stratégie. La crise sanitaire a décalé les Jeux Olympiques d’un an. Les championnats du monde n’ont théoriquement jamais lieu les années olympiques.

Celui de Budapest est venu se greffer sur le programme de préparation des athlètes il y a 6 semaines.

Cette année, ces championnats du monde ne sont qu’une préparation pour les JO qui sont le but ultime. Je ne veux pas qu’il y ai deux sélectionnés dans la même catégorie en équipe de France.

Larbi Benboudaoud,  responsable de l’équipe de France féminine de judo

Larbi Benboudaoud, entraîneur de l'équipe de france féminine de judo
Larbi Benboudaoud, entraîneur de l'équipe de france féminine de judo © Max PPP / Pascal Brocard

 

Fanny Posvite accuse le coup

Il y a quelques jours, Fanny Posvite a eu recours à une réunion de conciliation au comité national olympique et sportif français : « Je pensais que ça pourrais changer quelque chose mais ça n’a pas été le cas ».

L’athlète limougeaude accuse le coup. Elle est extrêmement déçue.

Je vais redescendre à Limoges pour m’entraîner au pôle espoir. J’ai besoin de retrouver une ambiance plus familiale, et des gens pour qui l’humain est important.

Fanny Posvite, Judokate

Celle qui a obtenu une médaille de bronze aux championnats d’Europe il y a quelques semaines, fera ensuite une longue pause pendant les vacances d’été pour repartir d’un bon pied en septembre.

 

 

Irréprochable

Larbi Benboudaoud affirme qu’il a parlé avec la judokate en tête à tête pour lui expliquer la situation : «Fanny est irréprochable dans son comportement et son attitude avec le staff. Mais souvent avec les féminines en France on a des problèmes de riche. La numéro 1 est française. Elle est numéro 4 et reste sur le carreau ».

Sans les JO, Fanny Posvite aurait participé aux championnats du monde. L’entraîneur national affirme que tout ceci ne remet pas en cause la suite de sa carrière. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
judo sport jeux olympiques