Cet article date de plus de 4 ans

Ferme des 1000 veaux : manifestation devant un supermarché de Limoges

Une dizaine de militants sont rassemblés ce samedi matin devant l'Intermarché de Ventadour, à Limoges pour protester contre l'ouverture du centre d'engraissement de jeunes bovins en Creuse. Le groupe de distribution sera le client exclusif.   

des militants du collectif L-PEA en face de l'intermarché Ventadour à Limoges.
des militants du collectif L-PEA en face de l'intermarché Ventadour à Limoges. © F.Clapeau/F3 Limousin
Les membres de l'association L-PEA (Lumière sur les pratiques d'élevage et d'abattage), anciennement OEDA (Oui à l'étourdissement dans les abattoirs), sont mobilisés depuis près de deux ans contre le projet de ferme dite des 1000 veaux, un centre d'engraissement de jeunes bovins porté par des agriculteurs creusois et corréziens et situé à Saint-Martial le Vieux (23).

L'association dénonce ce projet qui selon elle, "ne respecte ni le bien-être animal, ni la santé publique et aura certainement des répercussions sur l'environnement". 

Après une action, le 7 mai dernier devant l'intermarché de Sainte-Feyre (23), les militants sont donc rassemblés ce samedi 18 juin, devant l'intermarché Ventadour de Limoges car la filiale viande d'Intermarché, la SVA Jean Rozé sera le principal client de la ferme des 1000 veaux. 

Les porteurs de projet espèrent ouvrir le centre d'engraissement cet été mais le projet semble ralenti par des actions en justice du collectif L-PEA.

L'association a saisi le tribunal administratif le 20 mai dernier à l'encontre de l'ancien maire de Saint-Martial le Vieux concernant le permis de construction du centre et veut saisir ce même tribunal car elle considère que l'autorisation d'exploitation est caduque depuis le 8 janvier après la délivrance d'un arrêté préfectoral creusois de 3 ans le 8 janvier 2013.   

durée de la vidéo: 00 min 18
Manifestation devant intermarché ©france 3 limousin







 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture économie