Festival Eclats d'Email à Limoges : un concert pour les lève-tôt

Chaque année, le festival de jazz Eclats d'Email proprose - parmi une riche programmation - un concert très matinal. Le violoniste de génie Mario Forte s'est produit à 6h45 ce samedi 19 novembre devant un public malgré tout bien réveillé.

C'est l'une des traditions d'Eclats d'Email depuis la création du festival : le concert matinal, à l'aube, pour les couche-tard et/ou les lève-tôt, qu'ils soient des habitués du festival ou des novices.
"Il se trouve que j'ai amené ma fille qui partait à une activité sportive il y a 10 minutes. Je me suis dit : je suis debout, donc j'en profite pour venir voir ce format-là du festival", raconte un père de famille, également directeur du conservatoire de Limoges.
Certains sont venus de loin, comme Aurore Claverie, la directrice de La Métive, un lieu culturel à Ahun, en Creuse : "Mario Forte est un musicien que j'aime beaucoup et dont je suis le travail depuis assez longtemps. Je trouve ça très beau de se lever pour la musique avant le soleil".

Mario Forte, un prodige du violon

Il faut dire que les programmateurs du festival avaient fait en sorte que le public se lève ce samedi matin. Sur scène : Mario Forte, violoniste et compositeur franco-italien, qui s'est établi pendant plusieurs années sur la scène new-yorkaise avant de revenir en France.
Il possède notamment un pied à terre à Saint-Sulpice-les-Champs en Creuse, où il a installé son studio. C'est en participant à une résidence à La Métive, non loin de là, qu'il a découvert la Creuse.

Formé au conservatoire de Paris, Mario Forte a été un virtuose du classique avant de s'ouvrir à beaucoup d'autres styles : musique manouche, brésilienne, et jazz. 
"La première personne qui m'a influencé à faire du jazz, c'est Didier Lockwood, que j'ai connu à une époque où j'étais encore un étudiant en violon classique. J'aime ce travail instrumental, que je fais encore tous les jours, mais en parallèle, grâce à Didier, j'ai connu le jazz, l'improvisation et j'ai rencontré énormément de gens, car le jazz est une musique très généreuse dans les rencontres", raconte l'artiste.

Il joue avec les plus grands musiciens de jazz, John Zoran, Richard Bona, ou encore Joe Zawinul, l'ex-pianiste et clavier de Miles Davis.

Un lieu intimiste

Depuis plusieurs années, le concert matinal d'Eclats d'Email se tient à IF, un lieu culturel associatif de Limoges aménagé dans un ancien couvent franciscain. Cette salle est choisie à cause de son histoire, et de l’intimité d’écoute qu’elle procure.
"On arrive vierge de tout bruit, de toute pollution sonore, de tous stress de la journée. Donc, on est complètement envahi par la musique. C'est vraiment très intéressant comme expérience", analyse Julie Chupin, la présidente de l'association IF.
Un concert comme un petit clin d’œil aux laudes, les prières très matinales des moines. Le festival Eclats d'Email se poursuit jusqu'au 27 novembre.