Le festival Les Zébrures d'automne s'adapte à la crise sanitaire pour la nuit de la francophonie

Depuis 1984, la francophonie s'affiche en Limousin dans des variantes multiples et des déclinaisons engagées : danse, théâtre, débats... 37 ans et pas une ride, 37 ans et autant de Zébrures et de partages.

Dernière minute 

La nuit de la Francophonie devait clore le Festival Les Zébrures d'automne du samedi 3 octobre à 18.00 au dimanche 4 octobre à 5.00, dans divers lieux de la ville de Limoges : place de la République, place de la Motte, la bibliothèque Francophone Multimédia...

L'année dernière la première édition avait connu un tel succès que les organisateurs ont décidé cette année de reconduire cette nuit de spectacles, de danses, des musiques. 

Face aux contraintes météorologiques annoncées et surtout au regard des nouvelles mesures obligatoires prises en lien avec la crise sanitaire que nous traversons, la programmation de cette deuxième nuit de la Francophonie est modifiée. 

Tous les spectacles initialement prévus dans la ville, sont rapatriés à la Caserne Marceau. Le port du masque sera obligatoire et les distanciations physiques impératives. Tous les spectacles seront gratuits et les réservations sont très fortement encouragées

Vous pouvez faire votre parcours ou vous laisser guider par l’envie du moment. Il y aura peu de places à chaque représentation, sur le site de la
caserne Marceau : pensez à vous inscrire dès 18h sur place. 

Les organisateurs ont annoncés ces changements sur les réseaux sociaux : 
 

Du sud, du Nord, de l'ouest, de l'est, tous les continents font valser la langue française. Chaque année, le coeur de la capitale limousine résonne de mots venus d'ailleurs et pourtant communs à tous. Bien plus qu'un festival, les zébures d'automne et bientôt celles de printemps (annulées cette année en raison de la crise sanitaire mais reportées en 2021), montrent la diversité faite de points communs.
Il y a eu les années 80 puis 90 et ensuite la course folle du début des années 2000. Cela vaut bien une exposition qui loin d'être un voyage mémoriel, inscrit la manifestaon dans le présent. 

Exposition : 37 rayures du zèbre 

Le festival des Francophonies (c'est ainsi qu'il s'est appelé pendant des décennies) a été imaginé par Pierre Debauche et Monique Blin, sa première directrice. Celles et ceux qui ont vécu la naissance de ce festival puis sa croissance se reconnaissent lorsqu'on parle de zébreaux, ils sont des centaines. 

37 années se sont écoulées et Les Francophonies sont devenues Les Zébrures. La Bibliothèque Francophone Multimédia (BFM) accueille du 23 septembre 2020 au 9 janvier 2021 une exposition rétrospective qui ne se veut pas nostalgique du passé mais résolument optimiste et inscrite dans le présent, comme une histoire en mouvement. 
 


Notre coup de coeur : la rencontre avec Cédric Gatillon qui a la lourde tâche de réaliser l'affiche pour les francophonies, avec l'image comme langage. Ce sera le mardi 29 septembre à 18.00
 Deux visites guidées de l'exposition sont orgnanisées : le samedi 26 septembre à 15.00 et le samedi 3 ocotbre à 15.00

Les Zébrures : un festival-monde 

France 3 Nouvelle-Aquitaine et .3NoA sont partenaires du festival les Zébrures d'automne. Engagées pour la culture les deux chaînes accompagnent ce festival qui rassemblent des pays du monde entier en Limousin. 
 

Les Francophonies ce sont désormais deux rendez-vous :Les pays présents cette année : France (avec la Guyane, la Martinique, la Guadeloupe), Algérie, Finlande, Côte d'Ivoire, Burkina-Faso, Maroc, Mali, Ghana, Taïwan, République Démocratique du Congo, Bénin, Congo, Tunisie, Sénégal, Guinée, Cameroun.
 

Nous comptons sur vous pour prendre le temps de chanter la vie pendant ces Zébrures d'Automne.

Hassane Kassi Kouyaté, directeur des Francophonies



Nos coups de coeur : 

Difficile de faire une sélection les dizaines de spectacles et de conférences proposés, cependant voici une sélection au fil de la programmation. 
 Manou Gallo vient de Côte d'Ivoire. Elle se produira en ouverture du festival à La caserne Marceau le mercredi 23 septembre à 21.00. Chanteuse, danseuse, multi-instrumentaliste, elle maîtrise parfaitement le tambour (traditionnellement réservé aux hommes) et affirme tous ses talents dans un rythme afro-funk énergique. 
 Les 26 et 27 mai, une grève d’ouvriers s’achève dans un bain de sang. On a massacré des ouvriers désarmés. Il s’est trouvé des hommes pour dénoncer une situation, avec toute la force de conviction qu’ils pouvaient avoir. On dit que le G.O.N.G. (Groupe d’Organisation Nationale de la Guadeloupe), mouvement subversif est le principal groupement susceptible d’exploiter à son profit l’émeute de la population. Que c’est un nouveau courant révolutionnaire clandestin, dont l’objectif est l’indépendance de la Guadeloupe qu’ils veulent soustraire à la France. On dit que ce groupe est à la manœuvre pour déstabiliser le pays. Les principaux membres de cette organisation sont sur le banc des accusés. Ils sont dix-huit Guadeloupéens. Ils sont traduits devant les tribunaux pour avoir dénoncé un système colonial. Ils risquent la prison à vie.

Cette création théâtrale permet à la jeune génération de découvrir un passé douloureux et de comprendre les raisons de ces mouvements d’engagement, de résistance et d’opposition. C’est à la fois l’histoire de la Guadeloupe mais aussi une page d’histoire de France, et celle de ses départements français.

Représentations au Théâtre de l'Union à Limoges, lundi 29 et mardi 29 septembre à 20.00
 Martin Palisse se produira place de le République dans le cadre de la nuit francophone le samedi 3 octobre. 

Performance plastique et sonore pour galerie, musée, et autres espaces libres.
La numérisation, la quantification, la technologisation des comportements, des déplacements et des attractions, provoquent aujourd’hui, comme au moment de l’accélération de la standardisation et de l’industrialisation à la fin du 19ème siècle, un besoin de fantastique, de présences et de moments qui échappent aux standards et aux chiffres. 

Voyage Optique se veut une conquête poétique et fantastique de l’espace et du temps, une invitation à s’abandonner, à changer de perspective, à s’interroger sur notre rapport intime à l’étrangeté. Le jongleur Martin Palisse nous offre une échappatoire, une extension de l’espace-temps dans une ode visuelle, musicale et poétique en deux actes. Habité d’apparitions, de récits, de citations, d’images, il propose un voyage dans un rituel primitif et futuriste. Il performe un jonglage virtuose à la limite de la transe, mêlé aux jeux lumineux et à la musique composée et interprétée, au plateau, par Cosmic Neman.
 Pendant une heure, François Marthouret sera en dialogue avec Jean-Pierre Han. Ce sera le samedi 3 octobre à 10.00 à la caserne Marceau, à Limoges. 

Né en 1943, François Marthouret est un acteur français de cinéma et de télévision. Dans sa riche filmographie on retrouve notamment des collaborations avec des réalisateurs tels que René Allio, Carlos Saura, Abdellatif Kechiche ou plus récemment François Ozon.
Également réalisateur, il reçoit plusieurs prix au Festival de Saint Tropez pour son film Mémoires en fuite (2000) et est le lauréat du prix du Syndicat des Critiques de Films pour Le Grand Georges (2011). En tant que comédien de théâtre, il collabore à de nombreuses reprises avec Daniel Benoin (Faces de John Cassavetes ou encore Le Collectionneur de Christine Orban) et prend le rôle de metteur en scène pour donner vie à des oeuvres d’auteurs comme Harold Pinter ou William Shakespeare.
Journaliste et critique dramatique, Jean-Pierre Han a créé la revue Frictions, théâtres-écritures dont il est le directeur. Il a également été rédacteur en chef des Lettres françaises, président du Syndicat de la critique de théâtre, musique, danse et vice-président de l’AICT (Association internationale des critiques de théâtre), directeur des stages pour jeunes critiques. Il a participé en tant que journaliste et critique à de nombreuses éditions du festival des Francophonies, lui permettant d’avoir une vision globale de l’évolution artistique de cet évènement.

 
Où acheter vos billets ?
NB : le port du masque sera obligatoire dans les salles de théâtre, le nombre de palces assises sera réduit. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival événements sorties et loisirs partenariats agenda idées de sorties culture théâtre danse conférences vos rendez-vous