Fin du marché de Noël de Limoges : une réussite

Dernières heures pour rendre visite aux artisans du marché de Noël place de la Motte à Limoges. Il fermera ce 24 décembre à 15h, sur des sourires. Après la longue incertitude de la crise sanitaire, la décision de maintenir ce marché est unanimement saluée. La fréquentation a été au rendez-vous

Bilan positif pour le marché de Noël de Limoges
Bilan positif pour le marché de Noël de Limoges © Robin Spiquel France 3 Limousin

Le marché de Noël baissera ses volets ce 24 décembre à 15h00. Plus que quelques heures pour y trouver ses idées de cadeaux, même si la pluie n'entretient pas la magie de Noël des dernières heures. Mais l'essentiel est bien là : le marché de Noël se sera quand même tenu place de la motte à Limoges et ouf, la tradition aura été sauvée. Longtemps l'incertitude aura plané mais la décision d'ouvrir les petits chalets aux artisans en cette période tant attendue a été accueillie avec soulagement. Et après ces quelques jours, le bilan est très positif (oups... il faut se méfier pourtant d'utiliser ce mot par les temps qui courent !)

c'est une bouffée d'oxygène pour tous les producteurs et artisans, pour pouvoir se projeter dans les prochains mois

François Gomez, champion du monde de salaisons 2018 (87)

Et François Gomez n'est pas le seul à saluer cette initiative de maintenir le marché de Noël. Thomas Calavia, brasseur artisanal en Haute-Vienne confirme que lui aussi est très satisfait de sa présence pendant ces quelques jours. Quant à Maxence Fleygnac, producteur de laine en Haute-Vienne, il rappelle qu'après ces mois très difficiles de cette année 2020, il a été très content de retrouver les gens et les clients, un peu de convivialité surtout.

Les stands de boissons ont peut-être mieux marché que les autres, il y a eu peut-être aussi plus de curieux que d'acheteurs…
Mais qu'importe. Les ventes auront trouvé leur public et le public aura trouvé ses cadeaux artisanaux locaux !
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
noël événements sorties et loisirs économie artisanat