Santé. Les internes français formés à l'endoscopie à Limoges

Publié le Mis à jour le

Les universités d’endoscopie junior étaient organisées en cette fin juin au lycée des Vaseix. Objectif : former les internes à l’endoscopie digestive, une pratique déjà indispensable pour dépister le cancer colorectal, mais qui permet aussi de nouvelles avancées thérapeutiques.

L’endoscopie digestive, c’est l'exploration des intestins avec un endoscope, un tuyau long et fin muni d’une caméra. Pour apprendre cette technique, il existe un rendez-vous incontournable dans l’agenda d’un interne en gastro-entérologie : les universités d’endoscopie junior. 

Des grandes théories aux petites astuces

Il s’agit de deux jours de formation pendant lesquels les futurs médecins alternent entre théorie en amphithéâtre et pratique sur des outils de simulation. Certains internes découvrent l’endoscope et s’entraînent à le manipuler comme dans un jeu, d’autres plus avancés s’exercent à poser des agrafes, ou même à intervenir sur un organe abîmé.

On passe ainsi des grandes théories aux petites astuces. Céline Legrand, interne au CHU de Tours, témoigne : "On apprend des techniques que tout le monde n'a pas dans tous les centres... Là il y a tous les experts des différentes villes qui nous disent leurs petits "tips" pour mieux réussir."

Techniques innovantes

Cette année, ils étaient 126 internes et 32 formateurs, venus de toute la France, réunis dans les vastes locaux du lycée des Vaseix, aux portes de Limoges. La formation a lieu dans cette ville depuis plus de 20 ans. Au départ, l’intérêt était surtout logistique, avec de bonnes capacités d’accueil, et l’impulsion d'un médecin du cru, le Pr Sautereau, ancien chef de service au CHU. 

Mais aujourd’hui, Limoges attire aussi pour d’autres raisons : avec de nouvelles techniques comme la dissection sous muqueuse, le CHU est à la pointe de cette pratique. Selon le professeur Jérémie Jacques, gastro-entérologue au CHU de Limoges, "On a vraiment de la chance d'être un patient français quand on a besoin d'endoscopie digestive. Ça permet d'éviter énormément de prises en charge chirurgicales. On est encore au début d'une expansion formidable."

De nouvelles techniques apparaîtront bientôt. Il faudra revenir à Limoges pour les découvrir...