Les fouilles de l'INRAP ont repris dans le quartier de la Cité à Limoges

Interrompues depuis le début de la crise du Coronavirus, les fouilles préventives de l'INRAP ont repris depuis deux semaines dans le quartier de la Cité à Limoges. Recherchés : les fossés du XIIIe siècle.

Les fouilles menées par l'INRAP, actuellement boulevard de la Cité à Limoges, permettront peut-être de retrouver les fossés du XIIIème, comblés au XVIIIème pour permettre le tracé des boulevards tels qu'on les connait aujourd'hui.
Les fouilles menées par l'INRAP, actuellement boulevard de la Cité à Limoges, permettront peut-être de retrouver les fossés du XIIIème, comblés au XVIIIème pour permettre le tracé des boulevards tels qu'on les connait aujourd'hui. © Jean-Martial Jonquard/France Télévisions

Elles avaient débuté juste avant le confinement, le 9 mars dernier, mais avaient été arrêtées aussitôt, le lendemain, le 10 mars : des fouilles préventives archéologiques, menées par l'Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP) de Limoges, dans le quartier de la Cité.

Si le côté de la cathédrale a déjà donné lieu à de nombreuses et fructueuses fouilles, avec notamment la « découverte » du baptistère Saint-Jean, ce côté-ci de la Cité, qui doit normalement être rénové, n'est pas souvent l'occasion de telles fouilles.

Ces travaux sont une occasion en or pour nous. On sait qu'on va forcement trouver des choses. C'est bien sûr gênant pour le chantier, qui sera donc retardé mais... Et encore, on ne pourra pas tout explorer entre le réseau, et les maisons du côté du boulevard de la Cité. Mais oui, il y a des vestiges là-dessous. [Christophe Maniquet, archéologue à l'INRAP]

Les fouilles ont donc repris, le deux juin dernier. Neuf sites étaient déterminés, entre la rue haute Cité, la rue de la Cité et le boulevard du même nom. Six lieux ont déjà été explorés, il en reste donc trois.


On a trouvé des vestiges de plusieurs murs, de plusieurs époques, allant du XII au XVèmes siècles.
Maintenant que nous avons atteint le boulevard, ce lundi 15, on éspère trouver là des vestiges des fossés datant du XIIIème siècle, qui entourait alors la Cité. Ces fossés ont été comblés au XVIIIème, pour permettre le tracé des boulevards presque comme on les connaît aujourd'hui.
Je pense que si l'on pouvait creuser plus sous les maisons, ce serait intéressant, mais cela ne va pas être possible. Mais déjà là, en coupant la rue, on trouve des strates qui nous laissent présager de bonnes choses. Je pense que vers les quatre mètres de profondeurs, on devrait pouvoir retrouver ces fossés. [Christophe Maniquet, archéologue à l'INRAP]

Du résultat des fouilles, et de leur intérêt, dépendra la suite des événements : ou la poursuite de ces dites fouilles, ou leur comblement, et le départ des travaux de réaménagement du quartier. Cette première étape devrait elle s'achever la semaine prochaine.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture histoire archéologie urbanisme aménagement du territoire environnement coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter