Fréquentation en baisse chez les professionnels de santé

Après l’annonce du reconfinement par le Premier ministre jeudi 29 octobre 2020, la fréquentation dans les cabinets des professionnels de santé diminue. A Limoges, certains s’inquiètent notamment les pédicures-podologues. 
 
Rendez-vous annulés ou non-reportés... les patients sont de plus en plus nombreux à être touchés par le covid, ou cas contact mais ils sont surtout inquiets.
Rendez-vous annulés ou non-reportés... les patients sont de plus en plus nombreux à être touchés par le covid, ou cas contact mais ils sont surtout inquiets. © Patricia Mondon - France 3 Aquitaine
Un vent de panique. Depuis l’annonce du reconfinement, certains professionnels de santé constatent une baisse d’activité avec des rendez-vous annulés ou non reportés. Les causes sont multiples explique Serge Dufourneaud, élu au conseil de l’ordre des pédicures-podologues de Nouvelle-Aquitaine. Certains annulent car ils ont le covid, d’autres parce-qu’ils sont cas contact mais ce qui prédomine reste l’inquiétude chez les patients. 

Les gens n’aiment pas fréquenter les établissements de santé en cette période. Ils croient que nous ne sommes plus en mesure de les recevoir avec des mesures sanitaires strictes.


Une autre pédicure-podologue installée dans le centre-ville ressent une peur ambiante chez les patients. 
 

Ils pensent qu’ils vont attraper le covid.


Seulement, en podologie comme dans beaucoup d’autres domaines médicaux, l’automne représente une période d’activité importante.
 

Les Ordres de santé incitent les patients à poursuivre leurs soins


Les professionnels s’inquiètent comme une pédicure-podologue qui a racheté un cabinet l’an dernier dans le cœur de ville de Limoges. Bien placée et pourtant les annulations se multiplient. La situation la mine car le premier confinement l’a déjà affaiblit. 
 

Je suis inquiète pour mon activité. J’ai racheté un cabinet l’an dernier. J’ai deux crédits en cours et la banque a refusé de suspendre mes prêts. Là, je ne peux pas payer mes charges en octobre.


Conscients de la situation, 7 conseils de l’ordre ont publiés ensemble lundi 2 novembre 2020, un communiqué à destination des patients. 
 

Les Ordres des professions de santé se mobilisent collectivement pour garantir la continuité des soins et incitent fortement l’ensemble des patients à continuer de consulter leurs praticiens, y compris de ville, notamment dans le cadre du suivi de leurs pathologies et de leurs traitements.


Ils rappellent que les professionnels de santé restent ouverts, prêts à accueillir les patients sur place ou à domicile et pour les personnes les plus fragiles, ils tentent de rassurer. 
 

La prise en charge se fait dans des conditions optimales de sécurité sanitaire respectant les recommandations professionnelles et les mesures de protection de leurs patients.


Aussi longtemps que possible, les soignants maintiendront leurs soins.

Aujourd’hui, les consultations médicales, examens de santé, et soins font partie des motifs de déplacement durant cette deuxième période de confinement. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société économie confinement : conseils pratiques covid-19