Gestion des déchets. Une recrudescence des dépôts sauvages dans certaines communes

durée de la vidéo : 00h01mn39s
Depuis plus d’un mois, sur la communauté de communes du Pays de Nexon et des Monts de Châlus, les élus s’offusquent d’une recrudescence des incivilités en matière de déchets. Des dépôts sauvages, principalement constatés aux abords des écopoints. ©France Televisions

Depuis plus d’un mois, sur la communauté de communes du Pays de Nexon et des Monts de Châlus, les élus s’offusquent d’une recrudescence des incivilités en matière de déchets. Ces dépôts sauvages sont principalement constatés aux abords des écopoints.

Boîtes de chocolat, jouets, bouteilles… Pendant les fêtes, les dépôts sauvages sont légion sur ce site de tri des déchets, à Châlus. Au grand dam du maire de la commune : "Là, les gens se débarrassent alors qu’on aurait pu, évidemment, mettre en déchèterie puisque là, au point où nous sommes, nous avons une déchetterie qui se trouve juste à côté."

Ici, un sixième point de collecte a été installé en mars dernier. Cette infrastructure supplémentaire n’empêche pourtant pas les incivilités passibles de 135 euros d’amende.

C’est assez irritant pour les élus ça nous contraint même à verbaliser avec les pouvoirs de police du maire. C’est quelque chose qu’on n’aime pas faire dans nos communes rurales on n’est pas là pour ça.

Alain Brézaudy

Maire de Châlus

Une taxe au poids des ordures ménagères

Depuis 2014, la communauté de communes du pays de Nexon a opté pour une redevance incitative : elle oblige chaque foyer à payer pour le ramassage de ses poubelles ajouté à une taxe au poids de ses ordures ménagères.

C’est ingérable pour les gens. Ils vont les jeter à droite à gauche plutôt que de payer la pesée.

Patrick Front

Habitant de Châlus

Ce système permettrait pourtant la réduction de 500 tonnes d’ordures par an.

Dans les déchèteries gérées par le Syded, il existe 26 filières de tri. En cette fin décembre, trois tournent à plein régime. "On a une collecte exceptionnelle des coquilles en déchèterie. Ça évite de les mettre en ordure ménagère. Elles ne partiront pas en incinération. Ça partira en compostage. Vous avez également tous les cartons qu’on retrouve énormément avec les cadeaux de fêtes de fin d’année, beaucoup de papiers-cadeaux que vous pouvez trier dans le conteneur papier", explique Amanda Faucher, directrice adjointe du Syded.

Sur 80 000 tonnes de déchets générés en Haute-Vienne, le service de gestion en recycle 35 000 par an.