Handicap et confinement : l'organisation d'un foyer d'hébergement

Vivre deux périodes de confinement en une année impacte forcément notre moral au quotidien. Ressentir une privation de libertés, c'est partager les frustrations qu'une situation de handicap impose. Comment concilier handicap et confinement ? Exemple d'organisation dans un foyer d'hébergement. 
Vivre le confinement dans un foyer d'hébergement pour personnes en situation de handicap
Vivre le confinement dans un foyer d'hébergement pour personnes en situation de handicap © France 3 Limousin
Pas question de rester enfermé ce jour de novembre ensoleillé. A quelques mètres de leurs appartements, ces résidents d'un foyer d'hébergement à Limoges en profitent pour goûter aux plaisirs du jardinage, comme Bernard, ancien agriculteur, heureux de garder un contact avec la terre.
 

C’est une période qui les touche car ils restent à l’intérieur… jardiner leur permet de s’aérer un peu. 

Jean Hitimana – Éducateur au foyer d'hébergement de l'APSAH


Une quarantaine d'adultes handicapés vit dans ce foyer non-médicalisé. La plupart continue de travailler, malgré le confinement. D'autres en revanche, comme Daniel Michallet, retraité, sont contraints à l'isolement.
 

On a surmonté le premier, on va essayer d’aborder le deuxième avec la même optique, les activités mises en place nous aident à surmonter 

Daniel Michallet – Résident


Impossible désormais pour eux d'aller faire leurs courses. Alors l'équipe éducative a eu une idée afin de maintenir l'autonomie des usagers.
 

On a amené le supermarché à nous pour leur permettre d’acheter leurs produits de première nécessité 

Paul Marques - Directeur-adjoint foyer d'hébergement de l'APSAH


Ici, les visites des familles se font uniquement sur rendez-vous, comme dans les EHPAD. La secrétaire d'Etat en charge des personnes handicapées veut pourtant garantir le droit, pour celles qui sont hébergées dans ces structures, de rentrer chez elles le week-end.
 
Confinement et handicap


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement santé société coronavirus/covid-19 handicap