Interdiction de déranger les sternes pierregarins ou de détériorer les étonnants récifs dressés par les vers hermelles. Près de Saint-Malo, la préfecture d'Ille-et-Vilaine vient de créer deux zones de protection forte pour protéger ces deux espèces fragiles.

Elles avaient élu domicile sur l'îlet de la Richardais, dans l'estuaire de la Rance, à la faveur du confinement de 2020. Les sternes pierregarin vont pouvoir continuer à y nicher en toute quiétude désormais. 

La préfecture d'Ille-et-Vilaine vient d'interdire "de débarquer sur l’îlet, de naviguer dans un périmètre de 50 mètres autour de l’îlet et de le survoler à moins de 150 mètres d’altitude" et ce, toute l'année.

À quelques kilomètres plus à l'est, une autre espèce est aussi protégée par la Préfecture par un autre arrêté : les vers hermelles.

Dans la baie du Mont Saint-Michel, ce ver a réalisé "les plus grandes bio-constructions créées par cette espèce au sein de son aire de répartition mondiale", indique la Préfecture. De véritables récifs que ce ver bio-constructeur réalise en collant des grains de sable et des fragments de coquillages, formant de longs tubes colorés. 

À LIRE : Ifremer fait appel aux promeneurs  pour recenser les hermelles en bord de mer

Sur une aire de 323 hectares, l'arrêté préfectoral interdit de prélever tout organisme végétal ou animal présent sur ces formations récifales qui ne doivent pas non plus être dégradées.  

Les sternes sont très sensibles au dérangement humain parce qu'elles nichent à même le sol

Yann Jacob

Bretagne Vivante

Des décisions dont se félicitent les associations de défense de l'environnement. 

"Concernant les sternes, ce sont des espèces très sensibles au dérangement humain parce qu'elles nichent à même le sol, rapporte Yann Jacob, chargé de mission naturaliste, spécialiste des sternes pour l'association Bretagne Vivante. Quand les humains débarquent, elles laissent les nichées à l'air libre. Les œufs ou les petits sont alors soumis aux intempéries, aux insolations en plein en été ou encore aux prédateurs."

La Bretagne abrite 99 % de la population française de sterne

"La Bretagne a une responsabilité biologique régionale très élevée pour la conservation de cette espèce", indique la préfecture dans son arrêté. Au travers de cinq espèces différentes, la région abrite 99 % de la population de sterne présente en France métropolitaine. 

"La sterne pierregarin une espèce de sterne assez commune, explique Yann Jacob. Mais là où elle s'installe, elle peut être rejointe par d'autres espèces de sternes au statut de conservation plus défavorable, elle a un rôle d'ambassadrice."

À LIRE : Sternes caugek: comment expliquer leur "quasi" disparition des Glenan cette année?

Pour faire respecter ces interdictions, des panneaux d’information seront apposés dans le port de Le Richardais et au niveau de la pointe du Grognet, surplombant le site. Les mesures seront aussi communiquées dans tous les ports de la Rance. La zone protégée sera également représentée dans l’application Nav & Co.

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Bretagne
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité