Haute-Vienne : des éleveurs sceptiques face au Salon de l'Agriculture

Publié le Mis à jour le

A l'occasion du Salon de l'Agriculture qui se déroule à la capitale jusqu'au 2 mars, nos journalistes sont allés à la rencontre de deux agriculteurs de Haute-Vienne. Les propriétaires des deux exploitations aux tailles bien différentes se montrent peu emballés par l'événement.
 

A près de 400 km de la porte de Versailles où le Salon de l'Agriculture bat son plein comme chaque année, bon nombre d'agriculteurs ne s'y rendent pas et s'affairent encore et toujours sur leur exploitation. C'est le cas en Haute-Vienne où certains d'entre-eux, comme Pascal et Christel respectivement exploitant de vaches allaitantes à Vicq-sur-Breuilh et de vaches allaitantes et de poules pondeuses près d'Ambazacque  portent un regard critique vis-à-vis de l'événement.

De la poudre de perlimpipin ?


Car si l'on peut imaginer le Salon de l'agriculture comme une occasion de mettre en avant un quotidien compliqué, plombé par une baisse des prix d'achat, des sécheresses et un climat global "d'agribasching" alimenté par les questions entourant le bien-être animal et du rejet des pesticides, pour deux agriculteurs de Haute-Vienne,  l'événement s'apparente plus à de la poudre de perlimpinpin. Entendez par-là, bien loin de la réalité du terrain. 
 
Haute-Vienne : des éleveurs peu emballés par le Salon de l'Agriculture