Haute-Vienne : le tennis monte au filet

Publié le Mis à jour le
Écrit par FC avec SL
De nombreux clubs sont confrontés à la concurrence d'autres sports et à un manque d'attractivité.
De nombreux clubs sont confrontés à la concurrence d'autres sports et à un manque d'attractivité. © France 3 Limousin

Ce sport connaît une baisse des licenciés depuis plusieurs années. La fédération organise une tournée dans toute la France pour tenter d'inverser la tendance. Ses représentants étaient à Limoges ce mercredi 10 novembre avec l'ex-tennisman Guy Forget.

Les jeunes joueurs de Limoges ont échangé ce mercredi 10 novembre quelques balles avec Guy Forget et Nathalie Dechy, ambassadeurs du tennis français.

Passion pour le jeu

Guy Forget semble apprécier la balade : "Voir leur application ça fait plaisir, et nous ça nous fait transpirer un peu aussi… C’est vraiment chouette d'échanger, parce que la passion qu'ils ont pour le jeu est la même que la mienne à leur âge".

Aux côtés des patrons de la fédération de tennis, ces joueurs célèbres font actuellement un tour de France des clubs. Objectif : transmettre leur passion, car la discipline vient de connaître des années difficiles.

Manque d'attractivité

En effet, sur le terrain, de nombreux clubs sont confrontés à la concurrence d'autres sports et à un manque d'attractivité. Il faut aussi compter, en Nouvelle-Aquitaine, avec une diminution des aides publiques.

Sophie Douchet, directrice sportive du Red Star Padel tennis club de Limoges, explique : "Le plus urgent c'est la capacité d'accueil et les emplois qui ont été menacés avec les suppressions des subventions territoriales qui nous accompagné pendant des années (...). Aujourd'hui il va falloir marcher sans béquilles…"

La Fédération française de tennis souhaite notamment décloisonner la vie des clubs avec d'autres disciplines, et rendre l'apprentissage du tennis plus ludique.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.