Haute-Vienne : les pêcheurs au travail pour vider l'étang de la Pouge

Les poissons sont triés et répartis dans les cours d'eau voisins (Antoine Wernert)
Les poissons sont triés et répartis dans les cours d'eau voisins (Antoine Wernert)

Pour curer l'étang de la Pouge, il faut le vider de tous les poissons. Une opération délicate entamée dans cette nuit et poursuivie toute la matinée de ce 8 novembre 2018. Tous les poissons sont pêchés et triés avant d'être transportés vers une autre paradis aquatique.

Par Charles Lemercier

Après une nuit de surveillance, la vidange de l’étang de la Pouge est libéré de ses mètres cubes d'eau afin d'être curé. Il s'agit de l'un des plus anciens plans d’eau du Limousin, situé entre Limoges et Rochechouart. Le débit lâché est millimétré pour assurer la bonne pêche des poissons.

Attention au mélange

Les carnassiers sont séparés des gros poissons et des indésirables. S’ils étaient mélangés, ils pourraient se manger entre eux. Brochets, carpes et autres poissons sont répartis dans les cours d'eau voisins. Certains vont voir la vie en grand, ils vont être transférés d’un plan d’eau de 32 hectares, au lac de Saint-Pardoux, situé au nord de Limoges, qui s’étend sur 330 ha.

L'opération permet de préserver la qualité de vie du milieu grâce au curage. La vidange va durer 6 mois.
 
Vidange de l'étang de La Pouge, une opération millimétrée
Une opération délicate qui mobilise l'attention et la passion des pêcheurs haut-viennois.

Sur le même sujet

Vidange de l'étang de La Pouge, une opération millimétrée

Les + Lus